COVID-19

France : EXPÉRIENCES DE CRISE – Producteurs et Diffuseurs… (source Bob Booking)

Début juin, nous avons proposé un questionnaire sur ce thème aux producteurs de spectacles utilisateurs de notre solution. 70 ont répondu.
L’exercice est un peu acrobatique. Dans quelques mois, lorsqu’on relira ce post, on sera amusé ou atterré par ces vaines tentatives de cadrer l’imprévisible. Quoi qu’il en soit…

aujourd’hui 2 juillet 2020, on sait ça :

♦ 43% du CA annuel de la musique live s’est d’ores et déjà évaporé (TPLM)
♦ Les syndicats du secteur (SMA, Prodiss…) prédisent une catastrophe sociale et économique et demandent des mesures de soutien, sans réponse à ce jour.
♦ Quelques signes de réouverture des lieux sont annoncés, de nouvelles dates se calent en juillet et août. Le MaMA confirme. On se reprend à espérer sur l’automne.
♦ Des initiatives apparaissent de la part de musiciens et de producteurs, proposant de repenser le fonctionnement de l’écosystème pour mieux prendre en compte ses responsabilités sociétales et écologiques.

La liste de ce qu’on ignore est beaucoup plus longue. Par exemple :

♦ Quand pourra-t-on assister à un concert debout, ou à une pièce sans compter les sièges co-vides (désolé, trop tentant !)
♦ Combien d’artistes auront choisi malgré tout de continuer à exercer un plein-temps artistique ?
♦ Combien d’entreprises de tournée ou de bureaux de prod auront réussi à conserver leur équipe, leurs artistes, et la capacité de rémunérer les uns et les autres ? Et combien jetteront l’éponge en septembre, octobre, janvier, juin… ?
♦ Les artistes internationaux et leurs managers camperont-ils sur leurs positions financières (pas de négo sur les reports) … ou bien une inversion des rapports de force permettra-t-elle de mettre un terme à l’inflation, et de rééquilibrer les rémunérations au profit des artistes en développement ?
♦ Les tournées d’été 2021 ressembleront-elles à des sauts d’oasis en oasis dans un désert culturel ou à des boucles intra-régionales ?
♦ Une razzia financière aura-t-elle accentué la concentration du secteur ou bien les plus petits acteurs du secteur auront-ils démontré leur résilience face aux mammouths multinationaux ?

Espoirs et doutes des producteurs de spectacles.

Le questionnaire proposé par Bob el WeB a été disponible du 1er au 20 juin.
Un peu avant, un autre partenaire de l’écosystème culturel – Mapado – avait proposé aux diffuseurs (lieux, festivals) une enquête au thème assez proche : « Culture, quel monde d’après ?« . Avec leur accord, nous avons mis en regard certains de ses éléments de synthèse avec les réponses des producteurs.

A l’analyse quelques tendances fortes se dégagent des réponses des producteurs de spectacles :
♦ Le plébiscite du télétravail. Il a été mis en place sans difficulté, ses bénéfices ont été constatés et seront cultivés dans les organisations futures.
♦ Une saison 2020 / 2021 déjà jouée… Une majorité de producteurs ont pu reporter à la saison suivante les dates calées entre mars et septembre. Seuls 15%  d’entre ont rencontré une majorité d’annulation sèches, d’ailleurs peu ou mal dédommagées. Conséquence : une sur-programmation jusqu’à la rentrée 2021, qui rendra difficile le développement sur scène de nouveaux projets.
♦ … mais la négociation continue.  Une petite minorité de répondants posent comme priorité la refonte de leur modèle ou de leur offre. Pour les autres, il reste avant tout à sauver ce qui peut l’être sur les reports ou les dédommagements.
♦ Le livestream, faute de mieux. Moins d’un tiers des producteurs a tenté de développer la présence de ses projets sur les réseaux. Et pour une majorité, ces pratiques du confinement ne semblent pas  destinées à durer.
♦ Une heureuse découverte : la bienveillance. Pour plus la moitié des producteurs, c’est le mot qui caractérise la relation avec les diffuseurs pendant cette période (11% l’ont trouvé « plus dure »).
♦ Le besoin de davantage de sens et de responsabilité … Ils sont espérés dans les rapports au sein de l’écosystème (concertation, mutualisation, solidarité), dans la conception des tournées (éco-responsabilité, proximité), et dans les rapports financiers avec les artistes (équité).
♦ … peu d’illusions sur le « monde d’après »… Une forte majorité est très moyennement confiante dans le changement espéré.
♦ … mais on garde un mental de warrior et la volonté d’avancer, même avec une visibilité limitée.

… STRATÉGIES DE SORTIE DE CRISE

Pour accéder à l’article complet : https://bobelweb.eu/producteurs-de-spectacle-experiences-de-crise/

Pour accéder à l’étude complète : https://view.genial.ly/5eea1a5edbb68d0d92c54cc3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s