Infos générales

Le chinois TikTok se retire de Hong Kong, les géants américains sur leurs gardes

Pékin étend son contrôle de l’Internet à Hong Kong. TikTok retire son appli de l’île. Les géants américains Google, Facebook, WhatsApp et Twitter refusent de livrer leurs données aux autorités locales.

Tout un symbole. La célèbre appli de vidéos courtes TikTok, développée par la startup chinoise Bytedance mais destinée au marché international, quitte Hong Kong, moins d’une semaine après l’entrée en vigueur de la loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin. « A la lumière des événements récents, nous avons décidé d’arrêter l’appli TikTok à Hong Kong », a annoncé un porte-parole de l’entreprise. L’appli va être retirée dans les prochains jours des App store Android et Apple à Hong Kong. TikTok ne sera alors plus accessible aux Hongkongais, comme cela est déjà le cas en Chine continentale où Bytedance propose Douyin, une autre appli de vidéos courtes soumise à la censure.

Cette annonce intervient alors que Pékin étouffe la liberté d’expression à Hong Kong et étend son contrôle de l’Internet. Les géants américains du numérique Google, Facebook, WhatsApp et Twitter, ont décidé de ne plus répondre aux demandes d’informations sur leurs utilisateurs émanant des autorités de Hong Kong. « Nous pensons que la liberté d’expression est un droit humain fondamental et soutenons le droit des personnes à s’exprimer sans craindre pour leur sécurité ou d’autres répercussions », a déclaré Facebook. Les plateformes ont fait savoir que leurs équipes étaient en train d’examiner de près la nouvelle loi, y compris en menant des « consultations avec des experts des droits de l’homme ».

TikTok veut prendre ses distances

Dirigé depuis quelques semaines par Kevin Mayer, l’ancien patron de Walt Disney, TikTok a toujours nié partager des données avec les autorités chinoises et assuré ne pas avoir l’intention d’accepter de telles requêtes. Elle a par ailleurs assuré que ses données n’étaient pas stockées en Chine.

Territoire de 7,5 millions d’habitants, Hong Kong est un petit marché pour TikTok, avec 150.000 utilisateurs. Son activité y serait déficitaire, selon Reuters. Mais alors que TikTok cherche à prendre ses distances avec la Chine, Washington pourrait briser son ascension américaine. Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a déclaré, lundi soir, que les Etats-Unis envisageaient d’interdire les applications de réseaux sociaux chinoises, dont TikTok. « C’est quelque chose que nous examinons », a-t-il déclaré à Fox News, indiquant ne pas vouloir en dire davantage avant le président Donald Trump. En plein conflit à sa frontière avec la Chine, l’Inde a supprimé l’accès de plusieurs applications chinoises, dont TikTok.

Suite de l’article des ECHOS : https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/le-chinois-tiktok-se-retire-de-hong-kong-les-geants-americains-sur-leurs-gardes-1221844#xtor=RSS-38

Catégories :Infos générales, Médias

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s