COVID-19

ITALIE : SOS DES OPÉRATEURS ET DES ARTISTES DU SECTEUR DE LA MUSIQUE INDÉPENDANTE ET ÉMERGENTE ET DU SPECTACLE VIVANT : INTERVENTIONS CONCRÈTES IMMÉDIATES D’ICI L’ÉTÉ SINON LE SECTEUR FERMERA.

D’ici l’été, nous avons besoin d’une prime non remboursable pour toute la chaîne des petites, moyennes et micro-entreprises et des associations culturelles afin de récupérer le chiffre d’affaires perdu depuis février, d’un soutien concret pour la création de plus de spectacles et de performances en direct et de l’ouverture de nouveaux appels pour les producteurs et les éditeurs, les festivals et les tournées, les auteurs et les artistes.

Il est essentiel pour les entreprises du secteur de la musique de pouvoir accéder à un bonus de fonds perdu qui tienne compte dans cette première phase de la perte de chiffre d’affaires du 23 février au 15 juin par rapport à l’année précédente ; au moins avec une couverture pouvant atteindre au moins 30% et qui puisse être déboursée pendant l’été pour pouvoir relancer les entreprises de musique et le secteur du spectacle vivant avec des investissements et des activités. Le risque est que la moitié de ces entreprises représentant l’industrie italienne de la musique et du divertissement ne rouvrent pas à l’automne prochain et que beaucoup d’autres ferment à la fin de l’année.

Il est nécessaire, étant donné que très peu d’événements ont été organisés en raison de la non durabilité économique des conditions dictées par les restrictions par rapport à l’année dernière, que les organisateurs de manifestations de musique et d’arts du spectacle en direct aient la possibilité d’être soutenus par les volontaires de la protection civile dans la tâche de contrôler la participation du public afin de les soulager de cette tâche qui augmentera encore les coûts d’organisation déjà élevés. Il est nécessaire que les autorités locales, grâce à un fonds spécial alloué par le gouvernement, puissent soutenir les organisations en ce qui concerne toutes les préparations et les normes d’hygiène, de santé et de sécurité pour la préparation d’un événement, afin que la protection de la santé de la Communauté ne retombe pas sur l’organisateur de l’événement, ce qui, autrement, devient totalement impossible.

Les différents organisateurs de spectacles constatent une perte de chiffre d’affaires d’environ 70% par rapport à l’année précédente et de ne pourraient pas rouvrir l’année prochaine.

Il est jugé essentiel de mettre en place une Table ronde sur la Musique et une Table sur les Arts du Spectacle unifiées, égales et plurielles où chacun puisse intervenir avec une égale en dignité tant pour les mesures techniques que pour la préparation des prochains Etats Généraux de Mibact et de les faire décliner d’ici l’été dans toutes les Régions.

Enfin, une réunion urgente avec la Rai pour activer une plateforme de travail commune qui permette d’accéder aux nombreuses chaînes de la Rai de toute la musique présente dans le pays et à tous les autres modèles de spectacle vivant non présents aujourd’hui pour permettre de travailler toute la chaîne et sans frais pour obtenir plus de droits pour les artistes et toute la chaîne de production.

Source : StaGe! – Stati Generali della Musica Indipendente ed Emergente et diverses associations en italien : https://bit.ly/2OkR3Rv

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s