Infos générales

Pour découvrir le « matrimoine », un site consacré aux compositrices classiques trop longtemps éclipsées

Cet outil, financé par l’action culturelle de la Sacem, a répertorié pas moins de 4 662 œuvres de 770 compositrices de 60 nationalités, de 1618 à 2020.

Une plate-forme numérique répertorie les œuvres – de Francesca Caccini, au XVIIe siècle, à Camille Pépin, au XXIe – de plus de 700 compositrices pour faire découvrir des artistes longtemps éclipsées.

Baptisée « Demandez à Clara », en référence à Clara Schumann, brillante pianiste, compositrice et épouse du célèbre compositeur, cette base de données gratuite a été lancée en juin par une équipe menée par Claire Bodin, directrice du festival Présences féminines, consacré aux compositrices du passé et du présent.

Cet outil, financé par l’action culturelle de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem), a répertorié pas moins de 4 662 œuvres de 770 compositrices de 60 nationalités, de 1618 à 2020. Le site prévoit d’ajouter 4 000 œuvres supplémentaires à l’automne, dont celles d’Hildegarde de Bingen (1098-1179), sainte de l’Eglise catholique et l’une des premières compositrices connues.

La recherche se fait par nom, titre, instrument, pays ou époque.

Source article : Le Monde : https://www.lemonde.fr/culture/article/2020/08/02/pour-decouvrir-le-matrimoine-un-site-consacre-aux-compositrices-classiques-trop-longtemps-eclipsees_6047960_3246.html

Site : https://www.presencecompositrices.com/recherche-oeuvre

Catégories :Infos générales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s