COVID-19

U.K. : la PRS prévoit une baisse de ses revenus 2020 de 15 à 25%

Après les récents résultats impressionnants, la communauté des auteurs et des éditeurs de chansons va connaître des moments difficiles.

Les recettes globales en 2020 devraient diminuer de 15 à 25 % par rapport à 2019, année où PRS a collecté un montant record de 810,8 millions de livres sterling.

« Tous ces chiffres dépendent de ce qui va se passer et de ce que le gouvernement décidera », a déclaré M. Martin. « Et il ne s’agit pas seulement du Royaume-Uni, mais du monde entier – les revenus internationaux représentent une part importante de nos activités ».

Suite à l’assouplissement de la politique de verrouillage au Royaume-Uni, le PRS et le PPL ont recommencé à faire payer les entreprises qui ont rouvert leurs portes pour la musique sous licence après les périodes de suspension de paiement.

Cependant, la perte de concerts en 2020 entraînera une baisse continue des revenus du live.

Avant Covid-19, PRS For Music était sur la bonne voie pour une croissance de 5 % en glissement annuel de la collecte de recettes pour 2020 et une augmentation de 10 % des distributions.

« Nous faisons tout ce que nous pouvons pour obtenir les bonnes données afin d’accélérer le traitement de la musique en ligne et d’être au sommet des sociétés internationales », a déclaré M. Martin. « [Mais] il y aura une chute ».

PRS teste des modèles de licence pour les flux de diffusion en direct et examine les options de licence découlant de l’utilisation accrue des espaces publics pour la musique.

« Nous n’avons pas tenu compte de cela dans nos calculs, c’est juste spéculatif », a déclaré Martin à la Music Week. « Nous expérimentons la diffusion de concerts en direct. Nous espérons que cela pourrait compenser un peu, mais je considère vraiment que cela constitue une mise en place [de revenus] pour 2021 et 2022. Nous allons sortir de Covid avec [livestreams] comme une nouvelle norme, parce que le numérique vient de s’accélérer« .

La croissance du streaming sera positive pour PRS, avec des revenus en ligne qui devraient augmenter dans les années à venir, même si cela ne compensera pas le déclin du live. Suite à un paiement de YouTube dans le cadre de la distribution de juillet, PRS s’attend également à un coup de pouce de l’accord de licence de l’ICE avec TikTok.

Article de Music Week (en anglais) : https://www.musicweek.com/publishing/read/we-re-doing-everything-we-can-prs-for-music-ceo-andrea-c-martin-on-the-impact-of-covid-19/080680

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s