Infos générales

Le distributeur de musique AWAL affirme que « des centaines » de ses artistes gagnent maintenant plus de 100 000 dollars par an grâce à la diffusion en streaming.

Ce nombre (d’artistes) a augmenté de plus de 40 % au cours de l’année dernière.

La société a également déclaré que « des dizaines » de ses artistes gagnent plus d’un million de dollars par an grâce à la diffusion en continu. Tout ceci est en phase avec l’annonce faite en mars 2018 par la société mère d’AWAL, Kobalt, que des centaines d’artistes gagnaient alors plus de 50 000 dollars par an.

S’adressant à Music Ally, le PDG d’AWAL, Lonny Olinick, a refusé de dire combien de centaines d’artistes franchissent aujourd’hui le seuil des 100 000 dollars, mais a déclaré qu’il s’agissait d’un « nombre important ». Il a également affirmé que la possibilité de gagner ces sommes tout en restant indépendant pousse les entreprises à s’adresser à AWAL.

« Les gens comprennent maintenant la valeur d’être un artiste indépendant. Construire des carrières durables et sans plafond a été un facteur important qui a poussé les gens à vouloir faire partie d’AWAL », a-t-il déclaré.

Il n’y a pas qu’AWAL qui parle de ce genre de carrière « directe ». En mars, Midia Research a affirmé que les revenus directs des artistes ont augmenté de 32,1% pour atteindre 873 millions de dollars en 2019, ce qui représente 4,1% du marché mondial de la musique enregistrée.

Parallèlement, la société d’investissement Raine Group a publié le même mois un rapport affirmant que le « secteur de la musique enregistrée des artistes indépendants » générera 2,12 milliards de dollars de revenus cette année, soit 9 % du total mondial, bien que son analyse couvre un groupe d’artistes plus important que celui de Midia : les artistes utilisant des distributeurs indépendants, y compris les revenus provenant de la monétisation de YouTube, les artistes utilisant des sociétés de services aux artistes « mid-tail » et la musique de synchronisation/production.

Ahdritz, quant à lui, a parlé d’un « niveau intermédiaire négligé » dans la communauté artistique mondiale, et a déclaré que ces musiciens ont un potentiel de croissance considérable.

« Le niveau intermédiaire représente un revenu de 25 000 à 1 million de dollars, et nous pensons que ce sera un marché de 7 milliards de dollars en 2025, provenant de presque rien. Nous pensons que cette section comptera 100 000 artistes en 2025 », a-t-il déclaré.

« Nous allons maintenant passer à la vitesse supérieure. Nous avons beaucoup d’artistes qui gagnent plus d’un million de dollars et bien plus qui gagnent 25 000 dollars – il s’agit donc de fournir un service évolutif et de qualité pour toute la pyramide. Nous avons une croissance naturelle, car les artistes construisent leur catalogue et leur base de fans », a-t-il poursuivi.

« Dans le système traditionnel, c’était la roulette russe : 5% ont réussi. Dans ce système, je dis « devenez riche et ne mourrez pas en essayant » ! Nous nous occupons de 40 000 auteurs et artistes, et en moyenne sur AWAL, vous gagnez deux fois plus sur les droits d’enregistrement que sur les tournées. Dans des moments comme celui-ci [la pandémie de Covid-19 et l’arrêt de la musique en direct], c’est encore plus important ».

Article en anglais de Music:)ally : https://bit.ly/3kYRv77

Site de AWAL : https://www.awal.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s