COVID-19

Suisse : Les précisions du Conseil fédéral sur l’organisation des grandes manifestations

Spectateurs assis, masques obligatoires et récolte de données: à un mois de l’entrée en vigueur de l’autorisation d’organiser à nouveau les événements de plus de 1000 personnes, le Conseil fédéral a tenu une conférence de presse afin d’en fixer les critères.

– DÈS LE 1ER OCTOBRE

Comme le Conseil fédéral l’avait déjà annoncé le 12 août, les événements de grande envergure, culturels et sportifs, de congrès ou de manifestations politiques pourront à nouveau se tenir dès le 1er octobre, a confirmé ce mercredi Alain Berset, chef du Département fédéral de l’intérieur. Leurs organisateurs devront toutefois suivre toute une série d’exigences, comme l’obligation du masque, la gestion des flux de personnes et la collecte de coordonnées correctes des spectateurs.

A noter que les manifestations à caractère commercial comme les foires ne sont pas soumises à cette réglementation. Les flux peuvent y être gérés plus facilement, explique Alain Berset.

– SPECTATEURS ASSIS

Quelle que soit la manifestation, les spectateurs devront être assis à la place qui leur a été attribuée. Toutefois, des exceptions sont prévues. Le public pourra par exemple rester debout dans certains cas comme les courses de ski ou de vélo et les fêtes de village au grand air. A noter toutefois que pour ces dérogations, l’aval du canton sera nécessaire.

– PLANS DE PROTECTION

Pour chaque manifestation, un plan de protection devra être mis sur pied par les organisateurs, avant d’être accepté par le canton. Ce document précisera notamment si le port du masque est nécessaire ou non et s’il y aura des places assises. Il expliquera également la gestion des flux de personnes et comment la collecte de coordonnées correctes des spectateurs sera garantie.

Les plans de protection pour les matchs de championnat des ligues nationales de hockey et de football sont encore plus précis. Elaborés par la Swiss Football League et la Swiss Ice Hockey Federation, ils règlent la situation de manière uniforme pour toute la Suisse. Lors des matchs nationaux, le public devra notamment rester assis et le masque sera obligatoire.

-VENTE D’ALCOOL

La vente et la consommation de boissons alcoolisées seront limitées de manière à ce que les spectateurs puissent respecter le plan de protection. La restauration ne se fera qu’à des places assises. L’organisateur devra par ailleurs contrôler que les spectateurs respectent les mesures. Les infractions devront être sanctionnées.

– EVOLUTION EPIDEMIOLOGIQUE

Pour qu’une grande manifestation soit autorisée, il faudra que la situation épidémiologique dans la région ou le canton soit favorable. Le canton devra disposer des capacités nécessaires au traçage.

Un canton pourra aussi décider de restrictions supplémentaires en réduisant le nombre de personnes autorisées ou en imposant le port du masque à tous les événements. Si une autorisation est retirée, l’organisateur n’aura pas le droit à une indemnisation par les pouvoirs publics.

Source : RTS https://bit.ly/3gYgjsC

Réaction de Daniel ROSSELLAT, Président du Paléo Festival sur Twitter :  » Décision du Conseil fédéral: le pire scenario pour les organisateurs de concerts: possible d’organiser des événements qui n’ont aucune chance de trouver un équilibre financier et qui peuvent en tout temps être annulés par les Cantons. Juste impossible« 

Point de vue exprimé sur Radio Lac : https://www.radiolac.ch/actualite/daniel-rossellat-trop-dincertitudes-entourent-lorganisation-du-paleo/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s