COVID-19

AUTRICHE : L’UNION EUROPEENNE BLOQUE LE FINANCEMENT DU LIVE, LE SECTEUR DU LIVE CRITIQUE

Les professionnels de l’industrie ont critiqué la Commission européenne pour s’être opposée à un plan de sauvetage indispensable pour les entreprises de la vie nocturne et du tourisme.

Une coalition d’entreprises autrichiennes de divertissement en direct a averti que la décision de l’Union européenne de lui refuser l’aide d’urgence pourrait porter un «coup fatal» à un secteur déjà en difficulté.

Le gouvernement autrichien avait prévu de fournir à l’industrie de la vie nocturne en difficulté du pays une deuxième subvention dite à coût fixe ( Fixkostenzuschuss II ) – un paiement destiné à soutenir les entreprises avec peu ou pas d’activité pendant l’automne / hiver 2020. Cependant, le plan n’est pas populaire auprès de Bruxelles, qui aurait demandé des informations détaillées sur la subvention, qui profiterait principalement aux entreprises de divertissement et de tourisme.

Selon Vindobona , la Commission européenne – dont l’approbation est nécessaire pour l’aide d’État – conteste à la fois la taille du paquet (la «  première phase  » valait 8 milliards d’euros ) et sa durée, jusqu’en 2021.

L’objection de l’UE au renflouement a pris les politiciens autrichiens par surprise, le ministre des Finances Gernot Blümel ayant déclaré: « Il est bizarre que l’Autriche doive prouver que cette catastrophe économique existe vraiment.« 

Les représentants de l’Association autrichienne de l’industrie de l’événement ( Interessengemeinschaft Österreichische Veranstaltungswirtschaft , IGOEV ), qui a été formée plus tôt cette année, sont également déconcertés, avec un Christoph Klingler en colère, le PDG de CTS Eventim Autriche, s’exclamant: «Apparemment, Bruxelles est prête à accepter une ‘Autriche sans culture et sans événements alors qu’elle se préoccupe des détails techniques.

«Les conséquences» du blocage de la subvention de la phase deux «seront dramatiques: des masses de faillites, des moyens de subsistance en ruine et toute une industrie, avec tous ses employés et prestataires de services, devant recommencer à zéro», déclare Matthias Rotermund de Live Nation Austria . «L’industrie du divertissement mettra des années à se remettre sur pied.»

Source et compléments : IQ Magazine (en anglais) : https://bit.ly/3iSdon0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s