Droits d'auteur et droits voisins

RDx, le nouveau service d’échange de données de l’industrie de l’enregistrement, désormais pleinement opérationnel

L’IFPI et WIN, travaillant ensemble au nom de l’industrie mondiale du disque, ont annoncé que leur service mondial d’échange de données de répertoire (RDx), construit et géré pour Repertoire Data Exchange Limited par PPL, est désormais pleinement opérationnel. Le RDx fournit une chaîne d’approvisionnement pour les données relatives aux droits d’exécution parmi les maisons de disques et les sociétés de licence musicale (MLC) afin d’améliorer la précision de la distribution des revenus aux détenteurs de droits lorsque leur musique est utilisée.

Lorsque la musique est écoutée dans des lieux publics tels que les magasins, les pubs, les clubs et les bureaux, ou lors d’émissions, le travail de fond consistant à accorder des licences appropriées pour ces utilisations est effectué par les MLC. Les droits de licence pour l’utilisation des enregistrements sont redistribués aux titulaires de droits par les MLC, par référence à des bases de données d’enregistrements et d’informations sur les droits. Le RDx apporte simplicité, normes et efficacité à l’échange de données entre les détenteurs de droits et les MLC dans le monde entier.

Historiquement, les maisons de disques ont utilisé une variété de processus de livraison de données pour fournir des données à des MLC individuelles dans le monde entier, et maintenant l’industrie standardise ces flux d’informations pour accroître l’efficacité. Le RDx simplifie le processus de traitement des données en offrant aux détenteurs de droits d’enregistrement, de toutes tailles et de tous pays, un point d’enregistrement unique pour fournir leurs données de répertoire dans un format standardisé (DDEX RDR) auquel les MLC participantes peuvent accéder rapidement et facilement. Cela permet d’améliorer la rapidité, la précision et l’efficacité de la distribution des revenus des MLC aux détenteurs de droits dans le monde entier et fournit des mécanismes permettant d’améliorer la qualité des données et d’alerter automatiquement les détenteurs de droits lorsque des conflits de droits potentiels sont détectés.

Suite à un appel d’offres en 2018 et à un processus d’appel d’offres concurrentiel solide, PPL UK a été sélectionné pour développer et exploiter les systèmes technologiques qui sous-tendent la RDx. Au terme d’un projet de 12 mois visant à mettre en œuvre et à tester les systèmes, le RDx a été lancé dans les délais et le budget impartis – et est maintenant en service et permet l’échange de données de production entre les parties participantes.

De nombreuses grandes maisons de disques, dont Beggars Group, Sony Music, state51 Music Group, Universal Music Group et Warner Music Group ont déjà rejoint le RDx pour télécharger leurs données de répertoire, et plus de 1,4 million d’enregistrements de leurs données de répertoire ont déjà été traités par le RDx.

Les sociétés de licence musicale qui reçoivent des données de production de RDx sont GRAMEX Finland, PPL UK, Re:Sound (Canada) et SENA (Pays-Bas). D’autres maisons de disques et MLC rejoindront le RDx dans les mois à venir, GVL (Allemagne) et d’autres travaillant à l’intégration tout au long de 2020 et au-delà.

Source : WIN for Music (en anglais) : https://bit.ly/34Vtrea

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s