Droits d'auteur et droits voisins

U.S.A. : Plusieurs projets de loi sur le droit d’auteur – y compris la loi CASE et une loi sur les délits de diffusion – ont été glissés dans le projet de loi du Congrès

La partie relative à la propriété intellectuelle du projet de loi de relance commence avec la loi sur les délits de diffusion « mis en œuvre « en insérant après la section 2319B » du titre 18 du chapitre 113 du code américain, une nouvelle section intitulée « §2319C. Services de transmission numérique illicites ». Bien qu’il ne couvre que quatre pages complètes, cet ajout aux détails du code américain renforce les sanctions légales pour les personnes qui enfreignent délibérément les droits d’auteur « à des fins d’avantage commercial ou de gain financier privé« .

Des termes tels que « enregistrement sonore » et « œuvre audiovisuelle » ont une signification identique à celle de « compte tenu des termes de la section 101 du titre 17 », indique le texte, « l’œuvre préparée pour une représentation commerciale publique » remplaçant la section 506 du titre 17, qui est similaire à « l’œuvre préparée pour une distribution commerciale ».

La première concerne les cas où une œuvre, « au moment de la représentation publique non autorisée », est détenue par une entité ayant « une attente raisonnable de représentation publique commerciale ». De même, les titulaires de droits d’auteur qui n’auraient pas approuvé l’exécution publique de l’œuvre en question sont également inclus.

En vertu de l’article 2319C, il est « illégal » pour les particuliers de « fournir au public un service de transmission numérique » qui est « principalement conçu » pour exécuter publiquement des œuvres « au moyen d’une transmission numérique sans l’autorisation du titulaire du droit d’auteur ou de la loi« .
En outre, il est « illégal » de fournir au public un service de transmission numérique qui « n’a pas d’autre but commercial important » que celui d’exécuter des œuvres sans l’autorisation des titulaires de droits d’auteur, ou qui « est commercialisé intentionnellement par ou sur les instructions » de l’auteur de l’infraction, utilisé à des fins d’autopromotion.

Article complet en anglais de Digital Music News : http://bit.ly/2KSY7pZ

Pour rappel texte complet de la loi disponible en suivant ce lien : https://bit.ly/3pffujG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s