COVID-19

U.K. – Le point de vue du Guardian sur la diffusion de musique en continu: argent, argent, argent

Extraits : Les morceaux classiques de groupes tels que Blondie alimentent un boom de la musique en ligne. Mais les artistes émergents ont besoin d’une plus grande part des bénéfices

L’économie de la musique se dirige vers sa propre version des années folles. L’an dernier, la diffusion en continu a représenté plus de la moitié des revenus de l’industrie mondiale de la musique. Universal, Sony et Warner gagnaient près de 20 millions de dollars par jour avant même que Covid n’accélère la numérisation de la vie quotidienne.

Pour la pauvre infanterie de l’industrie musicale, cependant, les perspectives sont très différentes. Comme Covid le souligne, la possibilité de tirer des revenus des spectacles en direct et des tournées a mis en évidence l’iniquité de l’économie en flux continu. Seule une petite fraction des recettes totales parvient à la plupart des artistes. Et les auteurs de chansons, par opposition aux interprètes, se trouvent tout en bas de l’échelle.

Article complet en anglais du GUARDIAN : http://bit.ly/37RDuU0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s