Infos générales

Les abonnements à la musique accentuent les pires aspects de l’économie de l’attention

Mais peut-être le plus important de tous, les abonnements à la musique sont le pire écosystème possible pour monétiser l’économie de l’attention. Dans les médias en ligne, plus de clics signifie plus d’annonces, ce qui signifie plus de revenus publicitaires. Dans les abonnements musicaux, c’est un combat à mort pour une part d’un pot de redevances fini. Un pot de redevances qui est également impacté par le ralentissement de la croissance en continu et la baisse de l’ARPU. L’industrie de la musique a développé une dépendance à l’attention dans l’environnement le moins sain possible.

Ce n’est pas une de ces dynamiques de marché qui finira par trouver une correction de cours naturelle. Au lieu de cela, l’industrie de la musique doit décider qu’elle veut briser sa dépendance à l’attention et commencer à faire les choses différemment. Jusque-là, la consommation et le contenu continueront de pousser la culture à l’écart.

Extrait d’un article complet en anglais de MIDIA, par Mark Mulligan, dont le titre général est « Music has developed an attention dependency » et à lire au complet en suivant ce lien : http://bit.ly/2KhAwPO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s