Infos générales

Belgique : La Covid-19 assène un véritable coup de massue à l’économie culturelle

La Sabam (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs belges) vient de publier des chiffres relatifs à l’impact des mesures de lutte contre le coronavirus sur l’écosystème culturel.

  • Les revenus issus d’événements culturels sont en baisse de 87% ;
  • Les festivals, les soirées et le théâtre subissent l’impact économique le plus sévère ;
  • Aucune compensation n’a été proposée pour les droits d’auteur perdus.

L’écosystème culturel perd au moins 319 millions € de revenus

Au cours de 2020, première année placée sous le joug de la Covid-19, seuls 21.429 événements culturels ont eu lieu suite aux mesures strictes instaurées pour lutter contre la propagation du coronavirus. En 2019, ce chiffre était encore de 92.972, soit une baisse de pas moins de 77% en un an. L’impact sur les revenus issus d’événements culturels est encore plus considérable en raison des mesures strictes de distanciation sociale. En 2020, la vente de tickets représentait 48,4 millions €, soit une baisse de 87% par rapport à 2019. À ceci il faut encore ajouter la pénurie de recettes issues de la vente de boissons, de nourriture et de merchandising avant, pendant et après l’événement culturel.

Les festivals de musique, les soirées et le théâtre professionnel subissent une énorme perte de revenus 

Les festivals de musique ont été les plus durement touchés. Ils perdent le chiffre astronomique de 99% de leurs recettes de billetterie. Le nombre de festivals a fortement diminué, passant de 743 à 101. 

N’ont pas été épargné.e.s non plus les organisateurs/trices de soirées, avec une baisse de revenus de 83%, suivi.e.s par :

  • le théâtre professionnel (-81%)
  • les concerts (-80%)
  • les fanfares, harmonies et petites salles (-78%)
  • le théâtre amateur (-73%) 
  • les concerts de musique classique (-60%)

Toujours pas de compensation pour la perte de droits d’auteur

Les auteur.e.s de musique, compositeurs/trices et éditeurs/trices perdent plus de 83% de leurs droits issus d’événements culturels. En 2020, ils/elles voient ainsi leur échapper plus de 19,3 millions € en droits d’auteur. L’année dernière, le nombre de représentations d’œuvres théâtrales d’auteur.e.s membres de la Sabam a enregistré un net repli de 62%. Les auteur.e.s de théâtre perdent ainsi presque 4,5 millions d’euros en droits d’auteur, ce qui équivaut à une baisse de 76% par rapport à 2019. La perte de droits en 2020, qui s’élève au total à plus de 32 millions €, n’a en aucune manière été compensée par les pouvoirs publics.  

« Les auteur.e.s et les compositeurs/trices sont notamment à la base de notre écosystème culturel. Sans eux/elles, il n’y a pas de création d’œuvres qui peuvent ensuite être exécutées ou représentées dans nos salles de concerts et de théâtre ou sur les plaines de festivals. Les mesures prises par les pouvoirs publics pour lutter contre la propagation du coronavirus ont entraîné une perte abyssale en droits d’auteur. Les auteur.e.s n’ont reçu aucune compensation des autorités à cet effet. En tant que maillon particulièrement vulnérable de cet écosystème, ils/sont ainsi précipité.e.s dans une situation très précaire. », conclut Carine Libert, CEO de la Sabam.

Source : SABAM en suivant ce lien : https://bit.ly/3rEsIrt

Catégories :Infos générales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s