Infos générales

Une étude britannique remet en question le clivage majors/indépendants sur les listes de lecture en streaming.

Les labels indépendants obtiennent-ils une part équitable des tranches de temps dans les listes de lecture des services de streaming musical ? C’est une question compliquée, dont la réponse a varié, historiquement, en fonction des listes de lecture dont on parle (toutes ou seulement les grandes ?), de la façon dont on définit l’indépendance (les titres distribués par les majors comptent-ils ?) et d’autres facteurs.

La dernière tentative pour aller au fond des choses vient de l’Université d’East Anglia au Royaume-Uni, et elle suggère que les indépendants ont des raisons de se plaindre. « Notre recherche suggère que les artistes des labels indépendants n’obtiennent pas leur juste part d’accès aux listes de lecture les plus populaires », a déclaré le professeur Amelia Fletcher, co-auteur de l’étude. « Alors que la grande majorité des listes de lecture sont élaborées par Spotify, les parts des listes de lecture propriétaires des grands labels peuvent exacerber la situation. »

Article complet en anglais de Music:)ally : https://bit.ly/3rwpRk0

Pour avoir accès à l’étude :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s