Infos générales

FRANCE : MusicDiffusion, la première plateforme tout-en-un à destination des artistes indépendants s’est positionné en seulement quelques mois comme le disrupteur d’un marché pesant plusieurs milliards de dollars, affirme son créateur

La barre des 150 000 membres est franchie ! Et avec ses 750 000 titres distribués et plus de 3 millions de requêtes mensuelles depuis plus de 220 pays sur son site internet, MusicDiffusion, la première plateforme tout-en-un à destination des artistes indépendants s’est positionné en seulement quelques mois comme le disrupteur d’un marché pesant plusieurs milliards de dollars, nous annonce son créateur Kylian Mash.

MusicDiffusion a été pionnier dans l’industrie musicale en proposant aux artistes indépendants la première plateforme à 360 degrés permettant de contrôler l’ensemble de leur carrière musicale et se passer totalement d’un label. A la croisée de la Sacem et d’un Linkedin pour musiciens, MusicDiffusion permet donc de protéger, distribuer et monétiser ses oeuvres sur tous les services de musique mondiaux de façon automatisée. Au delà de ses tarifs défiant toute concurrence, là où MusicDiffusion innove également, c’est dans ses nombreux services exclusifs couvrant la création, la promotion ou encore son réseau social permettant la recherche, le partage et la collaboration entre artistes avec messenger intégré et live streams.

Pour avoir accès au communiqué de presse complet, dont l’extrait ci-dessus : https://bit.ly/3meAuH9

Pour avoir accès au site (en français) : https://bit.ly/3fDZJkU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s