Infos générales

Ce qu’est Bilibili, comment il gagne de l’argent et ce qui attend le « YouTube chinois ».

Bilibili, qui se présente comme le foyer en ligne des fans d’animation, de bandes dessinées et de jeux (ACG), est l’un des plus grands sites de partage de vidéos de Chine. Surnommé affectueusement la « station B » par ses utilisateurs fidèles, il a démarré en 2009 en tant que plate-forme un per brouillonne permettant aux adolescents de regarder des dessins animés japonais, pour la plupart piratés et sans licence.

Fin 2020, Bilibili comptait 202 millions d’utilisateurs actifs mensuels et 54 millions d’utilisateurs actifs quotidiens, qui passaient en moyenne 75 minutes sur la plateforme chaque jour. La plupart d’entre eux appartiennent à ce que Bilibili appelle la Gen Z+, que l’entreprise définit comme les personnes nées entre 1985 et 2009.
Parmi ces utilisateurs dévoués, on trouve les « up zhu », ou « uploaders ». Semblables aux YouTubers, ce sont des créateurs de vidéos qui couvrent une variété de sujets allant des commentaires de jeux aux mèmes Internet, en passant par l’éducation scientifique et l’électronique grand public.
Bilibili a déclaré qu’à la fin de l’année dernière, elle comptait 1,9 million de créateurs de contenu qui contribuaient à plus de 5,9 millions de vidéos chaque mois.

Pour se différencier des trois plus grands sites de streaming vidéo chinois – Tencent Video, iQiyi de Baidu et Youku d’Alibaba – Bilibili cultive activement des créateurs professionnels qui sont souvent soutenus par des communautés soudées de fans fidèles.

Outre les vidéos créées par les utilisateurs, Bilibili détient les droits de divers contenus importés, notamment des documentaires de la chaîne Discovery.
Il a également conclu des partenariats prestigieux soutenus par le gouvernement, notamment un accord avec le radiodiffuseur public China Central Television (CCTV) pour diffuser les informations nationales, ainsi qu’une série de dessins animés sur Karl Marx commandée par le gouvernement central.

Article complet en anglais par Karen Chiu pour South China Morning Post : https://bit.ly/2Qgoade

Catégories :Infos générales, Médias

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s