Infos générales

Avons-nous à apprendre en 2021 de ce qui s’est passé en 1921 ?

l y a près de cent ans, en juillet 1921, le monde du divertissement a changé à jamais grâce aux efforts de David Sarnoff, un émigré biélorusse aux États-Unis qui dirigeait la Radio Corporation of America (RCA). Fondée seulement deux ans plus tôt, en 1919, Sarnoff a contribué à persuader les propriétaires de la RCA que l’avenir de la radio résidait dans son potentiel de transmission de point à masse, plutôt que de point à point, c’est-à-dire qu’une personne (le radiodiffuseur) pouvait s’adresser à plusieurs (les auditeurs). Jusqu’alors, la radio avait été perçue principalement comme un outil de communication, et non comme une plate-forme de divertissement.

L’avenir des concerts virtuels post-pandémie est en passe d’être aussi transformateur pour l’industrie musicale que la radio l’a été pour le sport il y a 100 ans. La seule denrée rare à l’ère numérique est après tout l’expérience en direct et transitoire. Si les concerts virtuels en direct peuvent présenter cette proposition de valeur aux consommateurs aussi efficacement que RCA l’a fait il y a 100 ans, alors l’écosystème du divertissement numérique est prêt pour un autre changement sismique qui survivra à l’hiatus IRL imposé par la pandémie actuelle.

Point de vue complet en anglais par Tim Mulligan pour MIDIA : https://bit.ly/3tyEuoD

Catégories :Infos générales, Réflexion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s