Afrique

Musique africaine : Angélique Kidjo parle du challenge des 5 prochaines années

La star béninoise Angélique Kidjo a accordé un entretien exclusif au média Africanews à l’occasion de la célébration de ses cinq années d’existence. Faisant le bilan des cinq dernières années du chantier musical sur le continent, l’ambassadrice de l’Unicef, a indiqué que beaucoup de choses hallucinantes ont été faites. D’après elle, on peut désormais « avoir une carrière en Afrique, faire de l’argent avec son travail, avec sa musique et en faire un métier qui n’est plus méprisé, mais apprécié par le public » a-t-elle déclaré.

Pour les cinq prochaines années à venir, la fondatrice de l’association Batanga, a indiqué que l’industrie de la musique en Afrique doit investir davantage dans les infrastructures, former les gens, et ceci sans attendre forcement les gouvernants. « Il faut créer les infrastructures, former des managements et des ingénieurs du son. Il faut former les gens à travailler la qualité dès le départ. On veut que notre musique perdure et que ça parle aux gens. Il faut que toute production qui sort de l’Afrique soit au même niveau que toutes les productions dans le monde. Il faut investir et ne pas forcément attendre les gouvernements pour faire ça » a-t-elle souhaité.

Article plus complet Par Fortuné Sessou pour La Nouvelle Tribune : http://Par Fortuné Sessou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s