Infos générales

Vu du Québec : Le monde d’après | Qu’est-ce qui va changer en culture et en tourisme?

La pandémie de COVID-19 se poursuit, mais avec la vaccination massive, une partie de l’Occident reprendra dans les prochains mois une certaine normalité. Que restera-t-il de cet épisode de notre histoire ? Le Devoir vous propose dans les prochains jours une série d’articles sur ce possible monde post-pandémie. En commençant aujourd’hui par une question simple, que nous avons posée à 30 experts : qu’est-ce qui va changer ? 

Article complet Du Devoir par Caroline MontpetitAnnabelle Caillou, Lise Denis, : https://bit.ly/3yZyOY5

Hors des salles Frédéric Lagacé, directeur du ROSEQ

L’après-COVID-19, le directeur du Réseau des organisateurs de spectacles de l’Est-du-Québec (ROSEQ), Frédéric Lagacé, l’imagine surtout à l’extérieur pour le milieu du spectacle. « Reconquérir les publics, ça va être un défi et ça va surtout se passer hors des salles. Même si aucune éclosion n’a eu lieu lors d’une diffusion à l’intérieur, on sent que c’est là qu’on va rejoindre les gens. » Privés de leurs salles pendant des mois, contraints de limiter leur capacité d’accueil le reste du temps, les diffuseurs ont redoublé d’imagination dans la dernière année, se tournant souvent vers des spectacles en extérieur, dans des cadres pour le moins bucoliques. « Ça va être le modèle idéal pendant un temps, mais on finira par retourner en salle, où la qualité d’un spectacle reste optimale. »

Partager l’énergie Liza Frulla, présidente de Culture Montréal et directrice générale de l’ITHQ

« Ce qui va changer, je crois, c’est la psychologie de la société. Je pense qu’on va apprécier beaucoup plus ce qu’on tenait pour acquis. On a compris que notre liberté, c’est facile de la perdre et que tous ces acquis sont des privilèges. On va se retrouver tout le monde ensemble pour un festival, on va pouvoir se parler et se voir en toute liberté […]. On a demandé aux artistes de se réinventer et ils l’ont fait. Ils nous ont envoyé de très beaux cadeaux sur écran et par les médias sociaux, mais on va apprécier une performance vivante, apprécier l’artiste pour ce qu’il est, de façon traditionnelle, en assistant à un spectacle vivant, avec d’autres spectateurs, et partager cette énergie. »

Catégories :Infos générales, Réflexion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s