Droits d'auteur et droits voisins

Les redevances musicales : un succès pour les investisseurs

Des légendes de la musique comme Imagine Dragons, Shakira, Bob Dylan, Calvin Harris et Debbie Harry ont encaissé des millions de dollars grâce à leurs anciens catalogues.

L’argent et la musique sont depuis longtemps inexorablement liés, qu’il s’agisse d’inspirer des noms de groupes, des paroles, d’alimenter les caisses des maisons de disques ou d’apporter la richesse à des gens comme U2, Madonna et leurs amis.

De plus en plus, cependant, les personnes extérieures à l’industrie de la musique s’assurent une partie de ces rendements en tant que classe d’actifs alternative non affectée par les fluctuations du marché boursier.

Une poignée de plateformes permettent aux investisseurs d’acheter des catalogues d’artistes protégés par des droits d’auteur et de percevoir des redevances sur les ventes, les diffusions radio, le streaming et les licences pour la publicité, les films et même l’utilisation des médias sociaux.

Article complet en anglais par David dunn pour N BUSINESS : https://bit.ly/2UT26I1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s