Infos générales

Le prix des vinyles flambe, les disquaires indépendants tremblent

Pour compenser la hausse des coûts de production et les pertes liées à la pandémie, les trois majors ont décidé d’augmenter les prix des disques vinyles. Une inflation délirante, qui pourrait détourner les acheteurs et mettre en péril les disquaires indépendants, déjà touchés par la crise.

Les tarifs annoncés, aussi bien pour les nouveautés que les références de « back catalogue », sont prohibitifs : depuis le 12 juillet, conformément aux listings de prix envoyés à tous les disquaires – et que nous avons pu consulter –, un disque de David Bowie comme Young Americans vendu au prix de 14,99 euros TTC en coûtera désormais 39 euros. Le dernier album de la pop star anglaise Dua Lipa passe, lui, de 17,99 euros à 51,60 euros (!) et même un artiste comme Dominique A, moins grand public, voit son album Remué grimper de 11,99 euros à 34,20 euros. Des hausses délirantes, que les disquaires, déjà habitués à rogner sur leur marge (30 % du prix en moyenne), n’ont d’autres choix que de répercuter dans leurs bacs, à moins de vendre à perte. Ou de ne pas vendre.

Article complet par Jean-Baptiste Roch pour TELERAMA : https://bit.ly/3krTtyU

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s