Droits d'auteur et droits voisins

QUE FAUDRAIT-IL VRAIMENT POUR DÉCENTRALISER L’INDUSTRIE DE LA MUSIQUE ?

Blockchain ou Web3 ou quel que soit le nom que l’on veut donner à la technologie décentralisée est à la croisée des chemins. Elle, ainsi que les technologies connexes comme les crypto-monnaies et les NFT, ont atteint une maturité spectaculaire.

Pourtant, les entreprises de blockchain musicale ont eu du mal à réussir, même si elles promettent (et parfois réalisent) une créativité et une efficacité réelles dans des domaines où l’industrie musicale en a désespérément besoin.

La raison en est claire : il y a une énorme tension entre ce dont l’industrie musicale actuelle a besoin et ce que font les systèmes décentralisés.

La principale valeur de l’industrie musicale découle de sa capacité à contrôler la propriété intellectuelle créative, et il s’agit d’une activité essentiellement centralisée.

Nous devons avoir une vision claire de ce qui doit se passer pour créer un écosystème décentralisé pour la musique qui soit vraiment robuste et à multiples facettes.

Spoiler : ce système sera hybride pour les années à venir, peu importe ce que veulent certains cryptopuristes ou ce que croient certaines startups.

Article complet en anglais : « de MBW vient de Bruno Guez, PDG et fondateur de Revelator, une plate-forme de distribution d’actifs numériques et de blockchain pour la propriété intellectuelle créative. Ici, Guez décrit ce qu’il faudrait pour décentraliser complètement la musique. » à lire ci-après : https://bit.ly/3ivi43a

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s