Infos générales

Point de vue : SIX RAISONS POUR LESQUELLES LA DIMENSION RÉGIONALE EST TOUJOURS IMPORTANTE POUR LE MARCHÉ MONDIAL DU STREAMING MUSICAL

Cet article détaillé en anglais de MBW est rédigé par Ryan Blakeley, candidat au doctorat en musicologie à l’Eastman School of Music. Ses recherches portent sur la façon dont le streaming musical a affecté les industries musicales, les pratiques créatives et les habitudes d’écoute : https://bit.ly/3nATC38

On pourrait penser que les services de streaming musical tels que Spotify, Apple Music et Amazon Music ont rendu les habitudes d’écoute et les cultures locales moins pertinentes.

Après tout, le streaming musical est désormais disponible dans la plupart des régions du monde et permet aux utilisateurs d’écouter des artistes du monde entier. À bien des égards, la musique n’a jamais été aussi accessible.

Pourtant, l’importance de la dimension régionale persiste, même avec une connectivité mondiale accrue.

Des scènes locales aux lois nationales, la consommation et la distribution de musique restent étroitement liées au lieu.

Voici six raisons pour lesquelles la localisation est toujours importante pour le marché mondial du streaming musical.

  1. (SOUS-)GENRES ET STYLES LOCAUX : les services de streaming doivent également adapter leurs offres aux préférences musicales spécifiques des marchés locaux. En effet, les habitudes d’écoute peuvent être très différentes d’une ville ou d’un pays à l’autre, les scènes musicales se construisant souvent autour d’artistes locaux, de lieux de diffusion, de faiseurs de goût et de cultures de fans.
  2. LA SÉLECTION POUR LA CULTURE : Au-delà des différences de préférences musicales, chaque culture a ses propres valeurs, attitudes et pratiques qui influencent inévitablement les marchés du streaming. Cela implique souvent de localiser les offres en fonction d’événements régionaux, comme des listes de lecture pour les fêtes nationales ou même des
  3. LE STATUT SOCIO-ÉCONOMIQUE : Le streaming musical est également influencé par le statut socio-économique des auditeurs, qui est souvent étroitement lié à la région. Les auditeurs des régions riches sont plus susceptibles de s’abonner à des services tels que Tidal (19,99 dollars américains par mois), Deezer (14,99 dollars américains par mois) ou Qobuz (12,99 dollars américains par mois), ce qui représente un coût supplémentaire du fait de la nécessité de disposer d’un équipement Hi-Fi coûteux capable de prendre en charge un son haute résolution sans perte. Les auditeurs à faible revenu, qui disposent de moins de moyens financiers, ont tendance à se tourner vers les services de streaming gratuits (avec publicité), tels que Audiomack, SoundCloud ou le service gratuit de Spotify.
  4. INFRASTRUCTURE : Les infrastructures locales déterminent également les opportunités et les limites du streaming musical. Dans certaines régions du monde, la prévalence de l’Internet haut débit, des données illimitées, des réseaux 5G et des appareils intelligents rend le streaming audio relativement bon marché, pratique et régulier.
  5. (MÉTA)DONNÉES : De nombreux services de streaming ainsi que des sociétés telles que Chartmetric, Soundcharts et Viberate offrent aux artistes et à leurs labels des outils d’analyse de données très complets. Non seulement ces outils fournissent des statistiques faciles à digérer sur le nombre d’écoutes, le nombre d’adeptes et l’activité sur les médias sociaux, mais ils analysent également les données démographiques des utilisateurs, notamment l’activité par ville et par pays.
  6. LOIS LOCALES SUR LES LICENCES ET TARIFS D’ÉDITION : Les pays ont leurs propres lois et réglementations en matière d’octroi de licences pour l’utilisation de la musique sur les services de streaming, et les accords avec les détenteurs de droits et les organismes d’octroi de licences déterminent le lieu de lancement des services de streaming, qui a accès à quels titres (restrictions géographiques) et comment les artistes sont rémunérés pour leur travail. Chaque pays possède ses propres organismes de collecte, et les taux d’édition et les splits (la façon dont les redevances sont divisées) peuvent varier considérablement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s