Developpement durable

Dans quelle mesure la diffusion de musique en streaming est-elle dommageable pour l’environnement ?

Le streaming a une empreinte carbone plus faible que n’importe quel format physique, mais l’énorme croissance de notre consommation de musique l’emporte largement sur ces économies.

Sur une base unitaire, le streaming a une empreinte carbone bien inférieure à celle de n’importe quel format physique. Les estimations évaluent l’empreinte carbone d’une heure de streaming multimédia à environ 55 grammes d’équivalent CO2 , tandis que les CD sont plus de trois fois supérieurs, et que les vinyles et les cassettes libèrent plus de 2 kilogrammes de CO2 par unité . Mais l’énorme croissance de notre consommation de musique l’emporte largement sur ces économies.

Chaque étape du streaming musical nécessite de l’énergie. Les centres de serveurs, situés dans le monde entier, contiennent des rangées et des rangées de disques durs qui stockent des données, telles que des messages texte, des photos et le contenu de plateformes de streaming musical comme Spotify et Apple Music. L’alimentation et le refroidissement de ces disques durs nécessitent d’énormes quantités d’énergie.

Article complet en anglais par Ellen Peirson-Hagger and Katharine Swindells pour The New Statesman : https://bit.ly/30dGER9

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s