Infos générales

La technologie a-t-elle tué la culture underground ?

Contrairement à leurs prédécesseurs, les sous-cultures récentes comme le grunge et l’emo ont vécu et sont mortes en un temps record.

Le punk n’est jamais devenu courant et n’est devenu populaire que lorsque la version édulcorée – le pop-punk – est apparue plusieurs années plus tard. La culture hippie a culminé à la fin des années 60/début des années 70, mais existait depuis au moins une décennie auparavant. Dans les deux cas, il lui a fallu plusieurs années pour pénétrer dans la conscience des masses. Pourquoi le grunge était-il différent ?

La réponse courte ? La technologie. En 1992, 60 % des foyers américains disposaient de la télévision par câble. En 1994 – la même année que Kurt Cobain est décédé – le cycle d’information de 24 heures était né, largement rejeté par le procès pour meurtre d’OJ Simpson de la même année.

Ce besoin désespéré de contenu opportun, combiné aux moyens de le distribuer à l’échelle mondiale, signifiait que rien ne pouvait rester caché très longtemps. En conséquence, les sous-cultures potentielles ont été privées de ce dont elles avaient le plus besoin – être laissées tranquilles.

Sans cette période cruciale de germination et d’expérimentation, ainsi que l’espace et le temps pour qu’une scène s’épanouisse et évolue correctement, elle était pratiquement morte avant même d’avoir commencé.

Point de vue complet dans l’article en anglais par Russ Joseph dans Medium : https://bit.ly/3kAftal

Catégories :Infos générales, Réflexion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s