Infos générales

Une sociologie des techniciens du son – Making the Show go on (Andy Battentier)

En dehors de quelques publications remarquées, les techniciens des mondes de l’art, en tant que groupe social à part entière, ont été relativement ignorés par les sciences sociales. Les travaux de Howard S. Becker ont conduit à les qualifier généralement de « personnel de soutien », impliquant que leur contribution à la production artistique ou culturelle était auxiliaire et relativement privée d’autonomie. Or, la production artistique et plus généralement culturelle tend à être médiatisée par l’enregistrement du son et de l’image, ce qui implique généralement l’intervention d’un ou plusieurs techniciens chargés de cette procédure.


Chaque film, chaque chanson, chaque publicité télévisée ou annonce gouvernementale nécessite des personnes pour placer les microphones et les caméras, pour ajuster correctement le cadre, pour mélanger les différentes sources et pour assurer le bon déroulement de l’enregistrement.

Issu de la thèse de doctorat de l’auteur, le livre présenté part de l’hypothèse qu’une telle omniprésence ne peut qu’avoir un impact significatif sur la manière dont la culture est produite, sur la manière dont les mondes de l’art sont organisés, et sur la manière dont le sens et les émotions sont créés.

Il s’agit donc d’une tentative d’étude de la nature, ainsi que des aspects pratiques et sociologiques de l’activité des techniciens.
et sociologiques de la contribution des techniciens dans les mondes de l’art, en se concentrant sur une catégorie spécifique de techniciens : les ingénieurs du son dans la production musicale.

Par le biais d’entretiens approfondis et d’observations participantes, il étudie les carrières, les pratiques de travail et les motivations de 29 répondants travaillant dans divers domaines artistiques et culturels, et procède à une analyse comparative entre les domaines français et néerlandais. Il propose une définition de la manière dont les techniciens peuvent être définis comme un groupe social spécifique dans les mondes de l’art, et explore la manière dont l’esthétique peut être liée à diverses formes de hiérarchies entre les techniciens et les autres acteurs, notamment en termes de pouvoir de définir la signification d’un objet artistique ou culturel.

Enfin, il propose une version renouvelée de la description des mécanismes de production culturelle et artistique de Becker, qui rend mieux compte de leur nature collective.

Après un baccalauréat en études théâtrales, Andy Battentier a travaillé comme technicien du son dans le domaine de la musique et des arts du spectacle. Après quelques années, il s’est engagé dans un doctorat en sociologie à l’Université d’Amsterdam (UvA) et à l’Université de Milan (Unimi), sur le thème des techniciens du son. Depuis l’obtention de son diplôme, il a travaillé dans les domaines du cinéma et de la politique. https://bit.ly/3cWuSNY

Pour se procurer l’ouvrage (en anglais) : https://bit.ly/32Fd3Rx. Extrait de l’introduction : https://bit.ly/3ldxNpW

Catégories :Infos générales, Réflexion

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s