Infos générales

France : Le CA du Centre National de la Musique vote son schéma d’intervention 2022 à destination de la filière de la musique et des variétés

Face à des conditions sanitaires qui restent préoccupantes, les effets de la crise se font ressentir de manière prolongée pour de nombreux acteurs dans le champ d’action du Centre national de la musique. Le budget d’intervention 2022 du CNM, à hauteur de 194,1M€ grâce au soutien du ministère de la Culture, comportera ainsi, en plus des programmes d’aides sectorielles et transversales pérennes, une part importante dédiée aux aides exceptionnelles de crise dans le cadre du plan France Relance. A travers ces dispositifs, l’établissement souhaite passer d’une logique de sauvegarde à une logique de relance en phase avec les nouveaux enjeux de la filière. Dans cette optique, il prévoit un accompagnement des acteurs en matière d’innovation, de transition écologique, d’équipement, par le moyen d’études, de formation professionnelle, de conseils ou encore de soutien financier à l’investissement. Dans ce contexte et afin de mener à bien sa politique d’intervention, le conseil d’administration du Centre national de la musique a également adopté une nouvelle composition de ses commissions d’attribution des aides.

  • 98,5 millions d’euros d’aides exceptionnelles dont 75 millions d’euros pour un fonds exceptionnel d’accompagnement à la reprise d’activité du spectacle vivant afin de répondre à la baisse du chiffre d’affaires du secteur[1] ; une prolongation du fonds de sécurisation des revenus des auteurs et compositeurs pour un montant de 20 millions d’euros et du fonds de soutien aux éditeurs à hauteur de 3,5 millions d’euros, compte tenu du décalage de l’effet de la crise sur la collecte des droits des auteurs, compositeurs et éditeurs.
  • 65,6 millions d’euros pour les aides récurrentes sectorielles et transversales, comprenant les enveloppes pérennisées au budget 2021 (30,3 millions d’euros) et, en complément, un redimensionnement exceptionnel pour la relance (35,3 millions d’euros).
  • Ce budget permettra de soutenir l’ensemble des métiers de la filière : musique enregistrée (11,5 millions d’euros, dont 7,5 millions de redimensionnement), spectacle vivant (24,2 millions d’euros dont 11,5 millions de redimensionnement), disquaires indépendants (1 millions d’euros dont 750 000 euros de redimensionnement), auteurs, compositeurs (3 millions d’euros dont 1 million d’euro de redimensionnement) et éditeurs (2 millions d’euros).
    • Il permettra également au CNM de mener à bien ses missions transversales : soutien au développement international (4,5 millions d’euros dont 2,75 millions d’euros de redimensionnement), action territoriale via les contrats de filière et les nouvelles conventions avec les collectivités territoriales (3,9 millions d’euros), égalité femmes/hommes (1,5 millions d’euros dont 500 000 euros de redimensionnement), transition écologique (3,5 millions d’euros), autres aides transversales pour la structuration, le développement professionnel, l’innovation, la transition numérique (10,5 millions d’euros dont 4 millions d’euros de redimensionnement), etc.

Infos supplémentaires sur le site du CNM : https://bit.ly/3yzjHES

Catégories :Infos générales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s