Droits d'auteur et droits voisins

Les éditeurs indépendants affirment que le redécoupage du gâteau numérique est la « question déterminante » du moment.

Le Forum international des éditeurs de musique a publié un rapport sur le secteur de l’édition musicale indépendante en 2020. Selon les calculs de l’IMPF, les éditeurs indépendants représentaient environ 28 % du marché de l’édition musicale en 2020, ce qui équivaut à environ 1,68 milliard d’euros de revenus. Et parmi les 50 chansons les plus diffusées sur Spotify dans divers marchés clés, 46,8 % en moyenne étaient des œuvres impliquant un éditeur indépendant. Ce pourcentage est plus faible au Royaume-Uni et aux États-Unis (40 % et 32 % respectivement), mais plus élevé en France et au Japon (52 % et 76 %).

En termes de tendances, il est évident que le secteur de la création musicale a été beaucoup plus durement touché par COVID-19 que l’industrie du disque, car les redevances générées par l’exécution en direct et en public de la musique sont beaucoup plus importantes pour les auteurs-compositeurs et les éditeurs.

En effet, les redevances générées par l’exécution en direct et en public de la musique sont beaucoup plus importantes pour les auteurs-compositeurs et les éditeurs de musique.

Dans l’ensemble, les revenus numériques ont augmenté, bien sûr, le boom du streaming n’ayant pas été affecté par COVID-19, ce qui a permis de compenser les pertes subies ailleurs dans une certaine mesure. Sauf qu’en ce qui concerne les revenus du streaming, une part beaucoup plus importante est allouée aux enregistrements qu’aux créateurs.

Dans son rapport, l’IMPF fait grand cas du débat sur la répartition numérique, affirmant qu’il s’agit de la « question déterminante » pour le secteur de l’édition aujourd’hui. Cependant, tout en notant que les labels tirent bien mieux parti du boom du streaming que les éditeurs, il suggère également que toute nouvelle répartition du gâteau pourrait impliquer une réduction de la part des services de streaming.

Article complet en anglais par Chris Cooke pour CMU : https://bit.ly/3miY9XY

Pour accéder au rapport de l’IMPF (en anglais ) : https://bit.ly/3F8Z3xD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s