Infos générales

Investissements NFT dans les redevances de streaming : Le compte n’y est pas

Les plateformes comme Royal NFT (propriété de 3LAU, fait partie d’une liste croissante d’entreprises qui utilisent la technologie blockchain pour vendre la propriété fractionnée des droits musicaux,) alignent les incitations entre l’artiste et le fan, récompensent les premiers supporters et ouvrent une nouvelle voie aux artistes (en particulier les indépendants) pour monétiser leur travail. Tout le monde est gagnant lorsque l’artiste a plus de succès, et plus vous avez investi tôt, plus votre retour est élevé. Cependant, l’équation s’effondre lorsque l’on considère l’économie du streaming musical, où très peu d’artistes peuvent générer des revenus significatifs.

Dans le cas de Nas, les fans pouvaient acheter entre 0,0133 % et 1,5789 % des redevances de Nas pour le titre « Rare » et entre 0,0143 % et 2,14 % pour le titre « Ultra Black ». Comme l’a souligné Music Ally, un fan qui a acheté le niveau le plus élevé et dépensé 4 999 dollars pour 2,14 % d' »Ultra Black » ne réalisera un bénéfice que lorsque le titre aura été écouté 34,3 millions de fois. Cela ne risque pas d’arriver de sitôt, puisque la chanson n’a accumulé que 8 millions de streams Spotify depuis sa sortie en août 2020.

Article complet en anglais par Tatiana Cirisano pour MIDIA : https://bit.ly/3r9MnlO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s