Infos générales

Point de vue : LES DSPS SERONT À L’ORIGINE DE L’ADOPTION DU WEB3 PAR LE GRAND PUBLIC, MAIS LES COMMUNAUTÉS MUSICALES ALIMENTÉES PAR LES FANS SE PARTAGERONT LA RICHESSE.

Tout comme le passage au streaming, l’adoption de web3 sera un processus progressif et bifurqué, alimenté par la crainte de ne plus être pertinent, mais freiné par les complexités du modèle commercial de l’industrie musicale basé sur la propriété. Après tout, dans le web3, les acteurs commerciaux doivent devenir des participants, et non des propriétaires.

Tout comme pour le streaming, un changement de mentalité important est nécessaire pour rendre possible l’adoption culturelle et technologique. Le résultat final sera un marché global plus important pour la propriété intellectuelle musicale, mais ce gâteau plus grand sera plus largement distribué. L’ère de la consolidation des grands acteurs touche peut-être à sa fin.

Ce sont les DSP, et non les labels, qui ont le plus de chances de réussir à modifier le comportement des consommateurs. Ils ont les moyens de connecter les interfaces web2 aux protocoles web3. Les habitudes des consommateurs sont souvent modifiées par les acteurs du marché, et non l’inverse.

Point de vue complet de Bruno Guez, PDG de la société d’administration des droits numériques Revelator, sur MBW : https://bit.ly/3JuXe08

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s