Infos générales

Pourquoi le divertissement pourrait atteindre de nouveaux niveaux de fragmentation en 2022

Depuis le « big bang » de la vidéo directement au consommateur (D2C) en 2019, les propositions de divertissement se multiplient rapidement dans tous les genres de divertissement. Cela est sur le point de devenir critique alors que l’économie de l’attention se resserre après Covid, avec le retour des activités « dans la vie réelle » (IRL) et le travail à distance entraînant une fatigue accrue des écrans.

En vidéo, Netflix et Amazon Prime Video ont été rejoints par Disney+, Paramount+, Peacock, HBO Max et Discovery – et la liste s’allonge. Le streaming musical cherche de nouveaux moyens de monétisation pour les créateurs, provoquant la concurrence de Spotify et Apple Music avec de nouvelles plateformes axées sur les artistes (toujours plus attrayantes dans l’économie des créateurs). Les abonnements aux jeux sont également sur le point de se généraliser, avec PlayStation Now, PlayStation Plus et Xbox Game Pass rejoints par Apple Arcade et Google Stadia, qui ne feront que devenir plus conviviaux. Dans les médias sociaux, sur lesquels l’engagement est de plus en plus motivé par les outils de création, se fragmente également, avec des rivaux comme Koo en Inde introduisant de nouvelles fonctionnalités conçues pour accroître la fiabilité.

Suite de la réflexion, en anglais, par Hanna Kahlert pour MIDIA : https://bit.ly/35Kox86

Catégories :Infos générales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s