Infos générales

L’UE PARVIENT À UN ACCORD SUR LES RÈGLES NUMÉRIQUES POUR AMÉLIORER LA REVENTE DE BILLETS (FEAT)

La FEAT a accueilli favorablement la nouvelle selon laquelle l’UE est parvenue à un accord politique provisoire sur la loi sur les services numériques (Digital Services Act, DSA), une réglementation visant à créer un environnement en ligne plus sûr et plus équitable, notamment en ce qui concerne les abus liés à la revente de billets.

Le texte a été approuvé peu après 1h30 du matin le samedi 23 avril à Bruxelles, après un marathon de 16 heures de discussions entre les décideurs politiques.

Les déclarations du Parlement européen et du Conseil ainsi que des négociateurs suggèrent que la loi contient un certain nombre de mesures visant à garantir que les places de marché de la billetterie secondaire agissent de manière responsable. Il s’agit notamment des mesures suivantes :

Les revendeurs de billets ne pourront mettre des billets en vente qu’après avoir fourni des informations essentielles (principe « Connaître son client »), que les places de marché devront s’efforcer de vérifier.
Les marchés secondaires seront également tenus de procéder à des contrôles aléatoires des billets vendus illégalement.

Les mesures destinées à faire peur aux acheteurs, telles que les fenêtres pop-up affirmant que plusieurs personnes consultent le même billet, seront interdites.

Les rapports suggèrent que si les micros et petites places de marché seront exemptées de la vérification des commerçants et de la réalisation de contrôles aléatoires, les places de marché de taille moyenne (employant entre 50 et 250 personnes) depuis plus d’un an ne bénéficieront pas de cette exemption.

Les moteurs de recherche tels que Google devraient également être confrontés à de nouvelles responsabilités, mais celles-ci n’ont pas encore été pleinement définies.

Cette décision fait suite à deux années de travail acharné de la FEAT, qui s’est engagée auprès de l’UE sur la question de l’ASD, et dont le point culminant a été notre lettre ouverte du mois dernier, dans laquelle nous demandions que le règlement oblige les marchés en ligne à agir de manière responsable. Cette lettre a été signée par près de 150 représentants du monde de la pop, du ballet, de l’opéra, du théâtre et de la comédie.

Sam Shemtob, directeur de la FEAT, a déclaré : « Nous accueillons avec prudence la nouvelle des mesures qui seront imposées aux marchés secondaires de la billetterie pour mettre de l’ordre dans le Far West dans lequel ils ont opéré jusqu’à présent. Le diable sera dans les détails, mais nous espérons que les nouvelles exigences en matière de vérification des commerçants et de publication d’informations de base sur le vendeur permettront aux fans et aux organisateurs d’événements de prendre des décisions éclairées. »

Le texte de l’AVD devra être finalisé au niveau technique, avant que le Parlement et le Conseil ne donnent leur approbation formelle. Il entrera en vigueur 20 jours après sa publication au Journal officiel de l’UE. Les grandes entreprises technologiques disposeront alors de quatre mois pour se préparer aux règles, tandis que les entreprises comptant moins de 45 millions d’utilisateurs auront 15 mois ou jusqu’au 1er janvier 2024, la date la plus tardive étant retenue.

Communiqué de la FEAT. Site de la FEAT : http://www.feat-alliance.org/page-daccueil/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s