Infos générales

L’Italie défend l’inscription de l’opéra au patrimoine immatériel de l’Unesco

Monteverdi, Verdi, Puccini… Rome a déposé un dossier de candidature pour la reconnaissance de l’art lyrique italien par l’organisation des Nations unies.

De Scarlatti à Verdi, les grands airs d’opéra italiens sont chantés dans le monde entier, même si c’est bien dans l’écrin de la péninsule qu’est né et que s’est épanoui cet art lyrique aujourd’hui candidat au patrimoine de l’Unesco. «L’opéra est né en Italie», rappelle le Français Stéphane Lissner, directeur depuis 2020 du Théâtre San Carlo de Naples, l’une des plus anciennes salles d’opéra toujours en activité.

Mais pourquoi l’opéra italien serait-il plus légitime à entrer au patrimoine immatériel de l’humanité que ses homologues français ou allemand? Pour Stéphane Lissner, qui a aussi dirigé la prestigieuse Scala de Milan et l’Opéra de Paris, la réponse ne fait aucun doute: «la façon de chanter avec cette langue italienne provoque incontestablement, qu’on soit d’accord ou pas, la plus grande émotion chez les amateurs d’opéra»

Article complet en français dans le Figaro avec l’AFP : https://bit.ly/3wCRRs4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s