Afrique

Afrique(s): nouveau(x) centre(s) névralgique(s) de l’industrie musicale ?

L’intérêt affiché par l’industrie musicale internationale ces dernières années n’a fait que souligner la capacité d’innovation du continent africain. En l’espace de deux ans, les majors Sony et Universal y ont ouvert leurs bureaux ; le logo d’Universal Music Africa affiche le globe terrestre tourné du côté de l’Afrique et l’émission culte Coke Studio y fait rêver les jeunes avec les stars invitées. Alexandre Deniot, le directeur du MIDEM affirmait en 2018, lors d’un forum dédié au continent, que l’Afrique était « un volcan artistique, un réservoir. »

Aujourd’hui, le développement africain profite encore en très grande partie à des forces non africaines. L’enjeu de l’industrie musicale en Afrique réside donc dans l’émancipation de la prescription occidentale afin de permettre une prospérité partagée. Comment? En développant son propre écosystème. Atténuer l’asymétrie des échanges, sortir des logiques de dépendance et investir les industries créatives sont nécessaires afin d’instaurer un équilibre qui permette enfin une réelle participation du continent dans l’économie mondiale.

Ousmane Sembène, cinéaste sénégalais : « L’Europe n’est pas mon centre. Pourquoi voulez-vous que je sois le tournesol qui tourne autour du soleil ? Je suis moi-même le soleil. »

Article complet par Sandrine Le Coz pour AuxSons ci-dessous. https://bit.ly/3MVFkFT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s