Infos générales

Situation des petits festivals indépendants : l’exemple du Festival Musiques Métisses à Angoulême 

Dans l’entrevue accordée par Patrick DUVAL (programmateur du festival et aussi du Rocher de Palmer ) à Frédérique Briard de Marianne : https://bit.ly/394IU1z, il fait le point sur la situation du festival, de la salle au sortir de la crise pandémique. Quelques extraits :

On revient sur une édition normale en ce qui nous concerne mais dans une période qui, elle, ne l’est pas complètement. Depuis le début de l’année, le retour vers les salles de spectacle et les festivals n’est pas évident. Des habitudes se sont perdues. Il y a aussi une ambiance qu’on peut qualifier d’anxiogène : la fin de la pandémie pas encore effective, la guerre en Ukraine, les élections… Drôle de période.

On se trouve aussi confronté à un problème que connaissent les petits festivals indépendants : la montée des cachets des grands artistes.

Pour le Rocher de Palmer : Sur les esthétiques musicales comme le jazz et les musiques du monde, qui étaient déjà difficiles, les choses le sont encore plus. On a perdu du monde en cours de route, les gens n’ont pas retrouvé le chemin des salles. Les seuls concerts qui marchent bien sont les concerts dédiés aux jeunes, comme le rap, eux, très clairement, sortent. 

L »entrevue complète accordée par Patrick DUVAL (programmateur du festival et aussi du Rocher de Palmer ) à Frédérique Briard de Marianne est accessible suivant ce lien: https://bit.ly/394IU1z, (on y découvre aussi la programmation du festival Musiques Métisses 2022 (qui se déroule actuellement : du 3 au 5 juin)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s