Infos générales

Le Canada pousse Spotify, Netflix et d’autres diffuseurs étrangers à financer le contenu local

La Chambre des communes du Canada a adopté le projet de loi C-11 dans le but de recueillir environ 800 millions de dollars par an auprès des diffuseurs américains et des plateformes de médias sociaux alors qu’ils sont obligés de subventionner les produits cinématographiques, télévisuels et musicaux canadiens locaux.

La législation derrière la taxe sur la vidéo et l’audio en continu attend maintenant d’être adoptée par la chambre haute du Sénat à Ottawa, qui reste sous le point d’interrogation, car le gouvernement minoritaire au pouvoir au Canada pourrait faire face à des élections plus tard cette année et devoir tuer le projet de loi C-11. Une élection fédérale anticipée en août 2021 a mis fin à une version antérieure de la législation fiscale sur le streaming et l’audio, le projet de loi C-10.

La législation canadienne vise à assujettir les géants américains de la technologie et les autres acteurs étrangers aux mêmes obligations de dépenses de contenu que les diffuseurs traditionnels. Cela obligerait les géants américains du numérique qui font des affaires au Canada, comme Facebook, Netflix et Spotify, à financer et à commercialiser du contenu canadien local.

Article complet en anglais par Etan Vlessing pour Billboard : https://bit.ly/3ymsLyb

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s