Droits d'auteur et droits voisins

L’Australie est l’un des rares pays qui ne verse pas de redevances aux musiciens de session.

Historiquement, les musiciens de session australiens n’ont eu aucun droit économique sur leurs performances enregistrées au-delà d’un tarif de session de base – un tarif non réglementé qui, en termes réels, recule depuis des décennies.

Alors que de nombreux autres pays soutiennent les droits des artistes interprètes sur les redevances en cours, l’Australie est l’une des rares économies développées à ne pas le faire. Cela a empêché nos musiciens d’accéder à d’importantes sources de revenus au pays et à l’étranger, a limité nos échanges avec d’autres pays et nous a positionnés comme une valeur aberrante.

Nous sommes perçus comme un pays qui ne valorise pas les musiciens comme ils le sont ailleurs dans le monde, une perception qui doit changer si nous voulons inciter la prochaine génération à continuer à faire de la musique.

Article complet en anglais sur The Conversation : https://bit.ly/3RS0WG2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s