Infos générales

U.K. : La Fondation Jaguar met en lumière la disparité persistante entre les sexes dans la musique de dance britannique

La Fondation a été créée par Jaguar, DJ internationale, présentatrice et animatrice de BBC Introducing sur Radio 1 Dance, en 2020, à la suite de sa création du programme Future 1000 DJs avec Future DJs (aujourd’hui Virtuoso), afin d’améliorer le vivier de talents féminins, trans et non binaires dans la musique de danse.

La mission de Jaguar est d’encourager les filles et les minorités sexuelles à envisager une carrière dans la musique de danse, d’aider à enseigner les compétences techniques nécessaires à une cohorte plus large de personnes et de briser les barrières réelles ou perçues à l’entrée.

Le rapport a trouvé des preuves qui confirment les croyances de longue date sur la disparité entre les sexes dans la musique de danse – dans l’industrie du live, la diffusion radio, les plateformes de streaming et dans l’équilibre entre les sexes des employés des organisations musicales – et explore un certain nombre d’autres problèmes de discrimination auxquels les femmes et les personnes non binaires sont confrontées.

Le rapport de la Fondation Jaguar a trouvé des preuves qualitatives qui soulignent le manque de représentation des artistes féminins ou non binaires dans le courant dominant. Seulement 5 % de la musique de danse qui figurait dans les charts britanniques avait exclusivement des femmes ou des artistes non binaires comme artiste principal et comme vedette.

Un schéma similaire est évident dans les diffusions radiophoniques, avec moins de 1 % des 200 premiers titres diffusés en 2020-21 sur 12 stations de radio britanniques composés uniquement d’artistes féminines ou non binaires, ainsi que dans les principales listes de lecture de musique électronique de Spotify, qui ne comptaient que 25 % d’artistes de musique électronique dirigés par des femmes.

Le rapport de la Fondation Jaguar explore également l’importance de l’écosystème live pour la musique de danse et montre qu’il offre moins d’opportunités aux artistes non masculins et issus de minorités. Bien que la répartition générale des sexes parmi les employés de l’industrie britannique du live ne soit pas extrêmement déséquilibrée, les hommes occupent 63 % des postes à responsabilité, contre 37 % pour les femmes.

Article complet en anglais sur le site de Musicweek : https://bit.ly/3d2z6H4

Pour lire le rapport complet en anglais c’est sur le site de la Fondation : https://www.thejaguarfoundation.net/report

Catégories :Infos générales, Réflexion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s