I.A.

Intelligence artificielle : la signature en maison de disque du premier rappeur 100% virtuel, FN Meka, tourne court

Mis au monde par informatique, le chanteur FN Meka a obtenu un contrat dans la maison de disque Capitol Records ce 12 août. Une première pour une musique produite (quasiment) uniquement par lignes de codes, qui a dû être rompue expéditivement suite aux critiques de stéréotypes racistes autour du robot-rappeur. 

Avec moins de trois années de carrière, sa signature dans le même label qu’Abba, Katy Perry, et Paul McCartney avait fait grand bruit. Le 12 août, mi-rappeur, mi-influenceur, mais 100 % virtuel, FN Meka réalisait le rêve d’une foultitude d’artistes en rejoignant l’écurie Capitol Records (sous-label de la major Universal Music). Pour fêter ça, le premier rappeur créé par la machine, star de TikTok, s’était même offert un single trap, Florida Water, avec deux invités de marque : Gunna, étoile brillante du rap d’Atlanta, et Clix, champion du jeu vidéo Fortnite. Moins de deux semaines et un million d’écoutes sur Spotify plus tard, l’aventure numérique trouve une fin prématurée.

Article complet en français par Pierre Kron pour  franceinfo Culture : https://bit.ly/3KiASAk

Catégories :I.A., Infos générales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s