Infos générales

Belgique : Festivals, l’heure est à la sobriété

Une année de reprise post-covid difficile pour les festivals à laquelle s’est ajoutée la guerre en Ukraine. Concrètement, l’offre des festivals a explosé (nouveaux venus, jours ajoutés, versions XXL) en même temps que les coûts de production qui grimpaient en flèche (25 % en moyenne), sans compter les pénuries de matériel et de main-d’œuvre…

Festivals, stop ou encore ? Cette saison 2022 fut particulière et, de l’avis de tous les organisateurs interrogés, difficile.

De manière générale, le bilan des festivals est « mitigé ». Il y a eu quelques gagnants : Werchter, Tomorrowland, toujours les mêmes, mais aussi Les Ardentes ou, à un autre niveau, Ronquières. Il y a eu des perdants aussi : l’ATØM dont la première édition n’a simplement pas eu lieu (lire ci-dessous), la série de concerts en plein air Arena5 ou Werchter Encore qui a été dilué dans TW Classic. La majorité des festivals s’est maintenue à l’équilibre ou a limité la casse.

Article complet par  Didier Zacharie pour le Quotidien Le Soir : https://bit.ly/3cuW5KS

Les éléments de l’article : Un business fragile, Multiplication…, … Et décroissance,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s