Infos générales

Les collectes mondiales destinées aux créateurs ont augmenté de 5,8 % en 2021 mais restent inférieures aux niveaux d’avant la pandémie (CISAC)

En 2021, les droits collectés pour les créateurs de tous les répertoires ont renoué avec la croissance avec une hausse de 5,8 % pour atteindre 9,6 milliards d’euros mais restent bien inférieurs aux niveaux antérieurs à la pandémie.

Malgré la hausse de 27,9 % des droits d’exploitation en ligne, soutenue par l’essor du streaming par abonnement, les collectes mondiales restent 5,3 % en-dessous de leur niveau de 2019.

Ce résultat met en évidence l’impact désastreux de deux années de mesures de restriction sur les revenus du secteur live et sur les droits d’exécutions publiques, confirme le potentiel de croissance restant du numérique et souligne le besoin urgent d’agir pour dégager plus de valeur pour les créateurs sur le marché du streaming.

Voici quelques-uns des éléments clés du Rapport sur les collectes mondiales 2022 publié par la CISAC (Confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs et Compositeurs). Le rapport fournit des données exhaustives et propose une analyse approfondie des collectes pour tous les répertoires : la musique, l’audiovisuel, les arts visuels, la littérature et l’art dramatique.

Pour avoir accès au rapport complet de la CISAC : https://bit.ly/3U0Dmqz

Chiffres clés :

  • La signature, par les sociétés membres de la CISAC, de nouveaux accords de licences ou l’extension d’accords existants, ainsi que le développement du streaming, en particulier des offres par abonnement, ont contribué à la hausse de 27,9 % des droits d’exploitation numérique. Cependant, malgré l’adoption de plus en plus généralisé du streaming, qui s’est accélérée avec la COVID, le numérique ne génère toujours que 32,6 % des droits collectés pour les auteurs, soit moins de la moitié de la part qu’il rapporte à l’industrie phonographique.
  • Les revenus de la catégorie direct (live) et ambiance sont restés stables en 2021 à 1,6 milliard d’euros mais restent 45,8 % sous leur niveau d’avant la pandémie (2,9 milliards d’euros en 2019).
  • Les droits de télé- et radiodiffusion, principale source de revenus des créateurs, se sont montrés plutôt résilients pendant la pandémie mais affichent un léger déclin de 1,8 % en 2021.
  • La musique est le seul répertoire en croissance en 2021, avec une hausse des collectes de 7,2 %. Le répertoire de l’art dramatique, le plus affecté par les mesures de restriction, affiche un déclin de 13,8 %. Les collectes de droits audiovisuels ont reculé de 2,8 %, celles du répertoire littéraire de 3,9 % et celles des arts visuels de 1,2 %.
  • L’Europe et l’Afrique enregistrent les plus fortes hausses de revenus : +7,5 % et +17,1 %, respectivement. L’Amérique latine est la seule région qui affiche un déclin en 2021, avec une chute de 44 % du secteur live et exécutions publiques.

Catégories :Infos générales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s