Infos générales

Petits lieux : 9 lieux d’Estonie et de Finlande ont participé au projet afin d’identifier les opportunités et les défis des petits lieux (capacité < 400). Rapport et conclusions

L’ensemble du rapport en anglais peut être consulté en suivant ce lien : http://bit.ly/3EGDyVV

Voici quelques recommandations issues du rapport :

  1. Comme l’objectif premier des salles est la programmation, elles devraient discuter collectivement de la manière dont elles programment, y compris la manière dont elles monétisent les événements non musicaux.
  2. Un autre thème clé de cette discussion devrait être la diversité des interprètes présentés, ce que le public et les musiciens ont indiqué comme étant important pour eux.
  3. Les lieux devraient partager des informations sur l’organisation de leurs propres festivals et sur les opportunités et les problèmes que cela peut entraîner.
  4. Compte tenu de l’importance des médias sociaux, les lieux devraient discuter de la meilleure façon de les utiliser et notamment du développement des sites YouTube, de la diffusion en continu des concerts, des chaînes de télévision sur mesure et des modèles de financement tels que Patron et Mesenaatti.
  5. Les lieux devraient entamer une discussion sur une série de questions relatives à l’égalité des chances, notamment le harcèlement sexuel (à la suite de campagnes telles que #punkstoo, #metaltoo et #suomirarapstoo en Finlande), l’accès des personnes handicapées, l’égalité des sexes dans la programmation et la création d’espaces sûrs pour les personnes LGBTQ. Ils peuvent souhaiter engager des spécialistes et explorer la possibilité d’un financement public pour ce type de travail.
  6. Les sites devraient discuter de l’élaboration de meilleures pratiques pour les bénévoles, y compris des moyens de transformer les bénévoles de leurs festivals en bénévoles plus fréquents.
  7. Les salles devraient discuter de la manière d’attirer, de maintenir et de développer le public, en particulier les jeunes.
  8. Les lieux devraient discuter de leurs modèles économiques en termes de pourcentage de leurs revenus provenant de diverses activités. L’étude finlandaise a notamment révélé que certains concerts ne sont pas viables sans vente d’alcool. Si c’est le cas, si les ventes d’alcool diminuent, la viabilité économique de ces concerts sera remise en question, malgré les avantages potentiels pour la santé qui peuvent découler d’une moindre consommation d’alcool. Les lieux peuvent donc souhaiter discuter de la manière de monétiser les concerts qui ne dépendent pas des ventes d’alcool.
  9. ….. etc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s