Infos générales

U.K. : Les services de streaming ne sous-payent pas les artistes, conclut une nouvelle étude

Selon une nouvelle étude du gouvernement britannique, Spotify, d’autres services de musique en streaming et les principales maisons de disques ne font pas de profits excessifs aux dépens des artistes. C’est une conclusion que beaucoup d’artistes en difficulté et de labels indépendants trouveront décourageant.

Alors que l’étude portait sur le marché de la musique au Royaume-Uni, ses implications sont mondiales.

L’enquête d’un an menée par l’Autorité britannique de la concurrence et des marchés a reconnu les préoccupations des artistes, mais a affirmé que l’intervention du gouvernement sur le marché n’aiderait pas.

Qui gagne? 0,4% des artistes représentaient 60% des streams

Les 0,4 % d’artistes les plus performants représentaient 60 % de tous les flux, laissant les 99,6 % restants des 11 à 12 millions d’artistes sur Spotify et d’autres services de streaming musical pour se partager ce qui reste. Un artiste britannique peut s’attendre à gagner environ 12 000 £ ou 14 370 $ sur 12 millions de streams en 2021, mais moins de 1 % des artistes atteignent ce niveau.

Les offres pour les artistes et les auteurs-compositeurs s’améliorent, selon le rapport. Les taux de redevances moyens dans les accords avec les grandes maisons de disques sont passés de 19,7 % en 2012 à 23,3 % en 2021, et la part des revenus revenant aux auteurs-compositeurs et aux éditeurs est passée de 8 % en 2008 à 15 % en 2021.

Etude complete à lire (en anglais) en suivant ce lien : http://bit.ly/3ijs4QO

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s