Infos générales

Le Parlement européen a adopté, en fin 2022, ses priorités pour la politique culturelle à l’intérieur et au-delà des frontières de l’UE.

C’est en décembre 2022 que le Parlement a adopté mercredi dernier ses priorités pour la politique culturelle à l’intérieur et au-delà des frontières de l’UE. Selon les informations d’APEO-ARTIS, Ils soulignent l’importance de:


👉 renforcement de la capacité des industries culturelles et créatives à répondre aux chocs futurs,
👉 l’amélioration des conditions de travail et sociales des professionnels de la culture et de la création,
👉 investir dans la protection du patrimoine culturel et
👉 renforcement de la dimension culturelle dans le cadre de la politique extérieure de l’U

👉demande d’une rémunération équitable pour les auteurs et les artistes interprètes ou exécutants.

Sur le site du Parlement européen, les nouvelles priorités sont déclinées comme suit :

  • Renforcer la résilience des industries culturelles et créatives face aux chocs futurs
  • Le droit à la vie culturelle, artistique et scientifique devrait être un droit de l’homme
  • Appel à proposition « Statut européen de l’artiste »

Le Parlement européen a adopté mercredi ses priorités pour la politique culturelle à l’intérieur et au-delà des frontières de l’UE.

Dans un texte adopté par 455 voix pour, 114 contre et 44 abstentions, les députés évaluent la politique culturelle de l’UE mise en œuvre jusqu’à aujourd’hui et demandent un changement dans les priorités de l’UE pour les années à venir.

Selon eux, les priorités doivent inclure le renforcement de la capacité des industries culturelles et créatives à répondre aux chocs futurs, l’amélioration des conditions de travail et sociales des professionnels de la culture et de la création, l’investissement dans la protection du patrimoine culturel et le renforcement de la dimension culturelle au sein de l’espace extérieur de l’UE politique. « La culture doit être un moteur de développement durable, de bien-être et de justice sociale », affirme le texte qui demande également d’intégrer la culture et le patrimoine culturel dans toutes les politiques de l’UE, en particulier les politiques de transition verte et numérique.

Plus précisément, le Parlement demande d’augmenter le financement du programme Europe créative « nettement sous-financé » lors de la prochaine révision du budget pluriannuel de l’UE .

Ils disent également que le droit à la vie culturelle, artistique et scientifique doit être établi comme un droit de l’homme pour tous et que, par conséquent, les États membres doivent prendre des mesures pour éliminer les obstacles à la jouissance de ces droits, par exemple l’abordabilité et l’accessibilité physique.

De même, ils appellent à garantir la liberté d’expression artistique pour tous les créateurs et invitent la Commission à l’intégrer en tant qu’indicateur autonome dans ses rapports annuels sur l’état de droit.

Enfin, ils réitèrent l’appel du Parlement pour que la Commission propose un « statut européen de l’artiste » .

Lire la liste complète des revendications du Parlement dans le texte adopté .

Pour accéder au texte complet adopté en français : http://bit.ly/3H7OTkm

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s