Dominique Blanc-Francard: «C’est la magie du studio, une science inexacte»

La majorité des productions actuelles sont réalisées dans de petits studios appartenant à des musiciens qui jouent souvent la plupart des instruments eux-mêmes et mixent au même endroit. Cette réalité mondiale, associée à l’augmentation permanente des loyers, entraîne la fermeture de la plupart des structures d’enregistrement. Pourtant, un studio bien ficelé offre encore des tas de possibilités. La bonne musique est une accumulation d’ingrédients apportés par des individus plus ou moins en phase sur la même idée. Faire un disque seul, ce n’est pas très rigolo. On perd un temps fou. Rien que cela justifie l’alliance avec quelqu’un qui débarrasse le musicien de l’aspect technique.

Source: next.liberation.fr

Le hip hop hisse le pavillon noir-jaune-rouge 

Contrairement à ce qui se passait pour leurs confrères rockeurs, les rappeurs du cru l’ont toujours su : pour eux, ce n’était pas sur la bande FM que les choses se feraient. Il fallut trouver un autre terrain de jeu : Internet. « Une véritable économie parallèle » , assure Max Meli, qui fonctionne sur base du nombre de vues, de réseaux sociaux et grâce au streaming. C’est le terrain de jeu de prédilection du hip hop, genre moderne par excellence dont les mutations se succèdent si rapidement qu’il est parfois difficile de les suivre. « Il y a quelques années, il y avait d’excellents projets comme ceux d’Opak, James Deano ou CNN, mais on peinait à remplir les salles. Aujourd’hui, le net permet de diffuser massivement, le nombre de bons rappeurs a explosé et le problème ne se pose plus. Actuellement, sans le moindre subside, et sans le moindre morceau qui passe en radio, on arrive à organiser 80 concerts par an. »

Source: letitsound.blogs.lalibre.be

Découvrez les lunettes Zungle et écoutez votre musique par conduction osseuse.

Ces lunettes de soleil vont révolutionner notre manière d’écouter de la musique car elles sont équipées, dans chacune de ses branches, de hauts-parleurs à conduction osseuse. Cela permet d’envoyer de la musique transformée en vibrations à votre oreille interne. Les vibrations passeront par les os du crâne au lieu de passer par l’air.

Source: www.commentcamarche.net

Hors-série – Imagine – Musique, fête ou festival ?

Il y a 40 ans, plus de 15 000 personnes se pressaient aux portes de l’abbaye de Floreffe pour assister au premier festival du Temps des Cerises. Une grand-messe folk et engagée qui marquera l’histoire de la musique. Quatre décennies plus tard, que reste-t-il de cet esprit libertaire et militant ?

Le magazine Imagine a voulu le savoir en éditant un hors-série consacré à l’évolution des festivals en Belgique et en Europe.
Dans une analyse fouillée de 26 pages, différents aspects sont abordés avec rigueur et distance : le sens de la fête, la programmation, les prix d’entrée, le financement public, le rôle des bénévoles, la qualité d’écoute et de sonorisation, etc.

En parallèle, cette publication s’est intéressée aux liens entre « musique et société ». Que reste-t-il de cette fameuse « rêvolution » ? Quid de la transmission ? Où en est la scène folk aujourd’hui ? Que cache ce fameux concept de « world music » ? Qu’entend-on par « métissage » ?, etc. L’occasion d’effectuer un petit retour en arrière salutaire, du Temps des Cerises à Esperanzah !.

Source: www.imagine-magazine.com

Renouvellement de la politique culturelle québécoise – position de l’ADISQ

l’ADISQ a proposé que la nouvelle politique identifie trois grandes priorités d’intervention :

l’identité francophone, qui doit demeurer centrale, mais qui est confrontée à une réalité différente de celle de 1992, moment de la rédaction de la précédente politique culturelle ;
la création, la production et la mise en valeur de contenus culturels diversifiés et de qualité professionnelle – tous les termes de cette longue énumération étant d’une égale et cruciale importance, et devant se traduire par des initiatives au chapitre du financement et de la visibilité ;
la mise en place de passerelles pour assurer l’accès des contenus culturels québécois à la plus vaste portion possible de citoyens québécois.
L’ADISQ a également formulé des mises en garde contre certaines idées en vogue, mais potentiellement ravageuses, notamment celles de la gratuité et du partage à l’ère numérique, celle de l’hybridité généralisée des contenus culturels, et celle du « citoyen créateur ».

Source: adisq.com

ADISQ : Association du disque, du spectacle et de la viédo du Québec

Reconnaître un droit d’auteur aux robots ? L’idée fait son chemin…

Après avoir suggéré que «  les robots autonomes les plus sophistiqués puissent être considérés comme des personnes électroniques dotées de droits et de devoirs bien précis », le projet de résolution propose donc que parmi ces droits figure des droits d’auteur d’un type nouveau, dont le robot pourrait être titulaire. À moins, plus certainement, qu’il s’agisse de définir des règles qui permettent d’établir la propriété des droits sur une œuvre créée par une intelligence artificielle, entre la personne qui a conçu l’algorithme d’apprentissage et doté le robot des capacités de réalisation, et la personne qui possède le robot et lui a enseigné ce qu’il devait savoir pour être capable de réaliser une œuvre.

Source: www.numerama.com

Comment filmer et diffuser une vidéo en direct sur Facebook 

Pour partager une vidéo diffusée en direct, il suffit de créer un « Nouveau Statut » et cliquer sur « Live Video  » (ou « Vidéo en direct ») pour commencer à filmer après avoir saisi une petite description. L’application affiche le nombre de spectateurs en live, les noms des amis qui regardent le flux vidéo, et les commentaires qu’ils écrivent pendant la lecture.

Source: www.numerama.com

 Rappel – Play at Eurosonic Noorderslag 2017 

Eurosonic Noorderslag is the European Music Platform. Play in front of  a high level mix of agents, promotors, bookers, venues and representatives of more than 400 music festivals. Submit now if you want a chance to show your act to an audience of professionals and other music lovers.

Source: www.eurosonic-noorderslag.nl

Pour rappel, 4 groupes de Wallonie-Bruxelles, seront au minimum présentés à l’EUROSONIC 2017 dans le cadre du partenariat mené par Wallonie-Bruxelles Musiques. Votre correspondant : julien.fournier@cfwb.be

Symphonic Pitch : nos coups de cœur

Parmi les 9 startups sélectionnées, le jury a recompensé deux projets avec, à la clé, une expérimentation d’un an avec l’OSB : Augmented Acoustics, une solution qui permet au spectateur d’obtenir un son personnalisé et Script & Go, une application qui propose des partitions numériques sur lesquelles il est notamment possible de faire des annotations.

La rédaction de Coulisses était présente  et vous propose ses 4 “coups de coeur”.

Source: coulisses.co

Suisse : Un an après son ouverture, l’Alhambra se cherche une identité

«L’éclectisme, c’est possible, du jazz aux musiques anciennes, mais pour cela, il faudrait une cellule de programmation. De sorte que le public soit invité à découvrir l’ensemble de l’agenda, y compris le répertoire contemporain.

 

Enfin, un vieux débat refait surface: la jauge, capable d’accueillir 1100 personnes, mais limitée par le règlement municipal à 750 places. Une limitation rédhibitoire pour les promoteurs privés, soucieux de rentabilité. «C’est la jauge d’une salle qui détermine sa vocation, note Vincent Sager, directeur d’Opus One. Les 750 places sont difficiles à travailler, mais restent intéressantes pour des artistes à mi-chemin du club et du Théâtre du Léman.»

Source: www.tdg.ch