Infos générales

Vinyle : « Là où il fallait deux mois en temps normal, ce sont désormais entre cinq et sept mois d’attente pour produire un vinyle »… dû au comportement des majors

« Là où il fallait deux mois en temps normal, ce sont désormais entre cinq et sept mois d’attente pour produire un vinyle », se désole Laurent Didailler. Pour le directeur général de Pias, maison de disques belge distribuant notamment de nombreux labels indépendants et des artistes aussi variés que Damon Albarn, Arlo Parks, Yann Tiersen ou Emily Loizeau, la pénurie de matières premières n’est pas l’unique source de ces retards. « C’est surtout le comportement des majors du disque, qui ont fait main basse sur toutes les filières de production. » Créant un énorme embouteillage dans toutes les usines de pressage du monde, au détriment des labels indépendants.

Extrait de l’ Article complet en français par Jean-Baptiste Roch pour Télérama sous le titre : « Universal, Sony, Warner : les majors enrayent la production de disques vinyle  » : https://bit.ly/3o1WPui

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s