Droits numériques, droits d’auteur : la fin du Far West juridique sur YouTube

Véritable artisan de la démocratisation de la création, YouTube a permis à de nombreux vidéastes de s’affranchir des barrières à l’entrée de la télévision et du cinéma pour diffuser leurs œuvres.Pour autant, le web n’est pas le Far West juridique que l’on croit : des droits de diffusion numériques aux droits d’auteur, il y a des choses à savoir avant de publier une vidéo en ligne. Au Canada, le festival Hot Docs a réuni un panel d’experts pour discuter de cette épineuse question.

WOMEX 19 – WOMEX

We will travel to Finland for the first time to one of the best-kept secrets in Northern Europe – Tampere – to celebrate our 25th edition from Wednesday, 23 to Sunday, 27 October.

SHIBUYA SHOWCASE FEST 2018  – 2 DAYS BEFORE THE END OF EARLY BIRD RATE

Greetings from Tokyo, A warm August ends, and the heat is going down slowly to the coolest season of the year. By waiting your arrival in Japan, please find SSF 2018’s highlights of the week : Less than 48h left to take advantage of the early bird delegate rate+ 50 worldwide business delegates confirmedCant’ reach us this year ? Think about the official SSF 2018 give away to spread your informations to a targeted audienceBook your seat for market keynotesLarge Québec Delegation will reach SSF 2018, lead by Montreal Electronique Groove Festival. We hop to see you in Tokyo. The SSF team.

4 Incentives You Can Give Fans To Promote Your Music

As artists, we are always trying to get our fans to do stuff; buy merch, share our content, tell friends about the music, pre-order our album, and so on. The problem is, people are bombarded with these requests. Everybody is trying to make money off of the content they create. Even my favorite nerdy meme profiles on Instagram are selling shirts and other items. How do you reach people through all the noise, and more importantly, how do you reach them and then have them respond favorably? It’s nothing new or groundbreaking, but you should consider using incentives to drive

La musique attire les capitaux

La musique n’a jamais vraiment été une valeur boursière très porteuse, ni un actif financier très prisé. Mais alors que l’industrie de la musique renoue avec la croissance après quinze années de crise, et qu’un nouvel écosystème se développe autour d’elle à la vitesse grand V grâce au numérique, les choses sont en train de changer.

« Recommandé pour vous » : les algorithmes, ennemis de la découvrabilité ?

la première page de résultats de Google concentre 90% des clics des internautes, cannibalisant ainsi le trafic de milliards d’autres sites relégués aux oubliettes par PageRank, le très secret algorithme du moteur de recherche.Résultat : nous nous bousculons tous sur les mêmes sites, les mêmes plateformes, les mêmes contenus. Et pour les petits créateurs, vidéastes, musiciens ou encore auteurs qui postent leurs productions sur la toile dans l’espoir d’y rencontrer leur public, il devient de plus en plus difficile d’être découvert.Cette problématique, c’est celle de la « découvrabilité », un néologisme bien connu au Canada où les médias ont depuis longtemps saisi qu’elle était certainement le nouveau challenge des éditeurs.

YouTube Music lance l’offensive contre Apple et Spotify en Belgique

YouTube est une plate-forme populaire chez les amateurs de découvertes musicales. En 2017, le Belge a écouté 17,2 heures de musique par semaine en moyenne, et 12% de ce temps d’écoute passait par YouTube. La plate-forme vidéo est ainsi le troisième canal le plus populaire pour écouter de la musique après la radio et la musique achetée sur CD ou vinyle. Les services de streaming payant et gratuit occupent les cinquième et sixième places.Google essaie à présent de déployer sa marque forte sur un marché du streaming musical où la concurrence est intense.

Québec : Le 16e FME est à nos portes : entretien avec Sandy Boutin 

«On essaie de proposer un bon panorama de ce qui se passe dans la scène musicale québécoise et canadienne», dit Sandy Boutin au bout du fil. Si la mission première du Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue est restée la même après 16 ans d’existence, la concurrence accrue, elle, incite le FME à trouver d’autres manières de se démarquer parmi l’offre débordante de festivals musicaux en province. «Le FME a beaucoup inspiré d’autres festivals, les gros (FEQ) comme les moyens (Festif!, La Noce) puisqu’ils agissent aussi comme une vitrine pour la musique québécoise et canadienne, dit Sandy. Il y a une ligne directrice qui est similaire et c’est normal que les programmations se ressemblent.

Réinventons nos festivals – Libération

Les manifestations artistiques européennes, bien que couronnées de succès, s’essoufflent et se ressemblent. Et devraient s’inspirer de leurs voisines étrangères pour redevenir des moteurs avant-gardistes de la création et de l’émancipation citoyenne.