Réflexion

Québec : Épidémie de burnout dans l’industrie de la musique? 

Quelque 19 000 travailleur.euse.s de la culture ont déserté le milieu depuis 2019, affirme la directrice générale de Culture en action, Pascale Landry. Du nombre, 14 000 sont des femmes. Depuis juin, Métro récolte des témoignages de ceux et celles qui restent dans l’industrie de la musique, plus particulièrement en gérance. Elles – car il s’agit principalement de femmes – sont épuisées, sous-payées et à bout de souffle: serions-nous face à une épidémie de burnout

Gérantes, relationnistes, bookers, productrices: une panoplie de travailleur.euse.s soutiennent les musicien.ne.s de la province et font rayonner leur musique sur les plateformes d’écoute, les scènes des festivals et en tournée de spectacles, organisant presque tout de A à Z.  

À cause du manque de main-d’œuvre et des salaires peu compétitifs, les travailleuses du milieu peuvent se voir obliger de porter plusieurs chapeaux et d’effectuer plus de travail que ce pour quoi elles sont rémunérées. Cette surcharge explique en grande partie les nombreux départs en congé de maladie ainsi que le haut taux de personnes qui renoncent à travailler dans cette industrie. 

Article complet en français par Zoé Arcand pour Metro : http://bit.ly/3Igf7lR

Catégories :Réflexion, Spectacle vivant

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s